Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Hedman: «Il risque d'être un excellent joueur pour les Canadiens»

Le frère de Victor Hedman ne tarit pas d'éloges à l'égard de Mattias Norlinder

par Pierre-Antoine Mercier @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Le Tricolore semble avoir déniché un joyau à polir lors du troisième tour du plus récent repêchage.

L'espoir Mattias Norlinder attire les regards depuis le début de la saison 2019-2020 en Suède. 

Le défenseur âgé de 19 ans évolue pour Modo dans l'Allsvenskan, championnat de deuxième division de hockey sur glace en Suède.

Norlinder a d'ailleurs la chance de côtoyer certains vétérans aguerris à Ornskoldsvik.

C'est notamment le cas du frère de Victor Hedman, Oscar, qui en est à une 17e saison dans la Ligue de Suède, dont une 12e dans l'uniforme de Modo.

Au fil des ans, Hedman a joué aux côtés de Peter Forsberg, Markus Naslund et des jumeaux Daniel et Henrik Sedin. Il n'en demeure pas moins que le défenseur âgé de 33 ans se dit extrêmement impressionné par le choix de troisième tour (64 au total) des Canadiens en 2019.

« Son coup de patin est de niveau élite. Il patine tellement vite, autant avec que sans la rondelle. Il est excellent aussi pour bouger la rondelle. Il aime monter le disque en avantage numérique. Il est en mesure de créer beaucoup de choses grâce à sa vitesse », a mentionné Hedman, un ancien choix de cinquième tour (132e au total) des Capitals de Washington en 2004. « Il est aussi capable de toucher le fond du filet. Il fait très bien depuis ses débuts avec nous. »

Tweet from @MODO_Hockey: I g��r blev Mattias Norlinder klar! Nio po��ng p�� nitton matcher blev det f��rra s��songen, f��rdelat p�� tre m��l och sex assist. H��r kommer ett h��rligt m��lsvep med samtliga fulltr��ffar!🚨 #modose pic.twitter.com/a9JAZ3o4Qg

Norlinder évolue sur la première paire de défenseurs de Modo en compagnie de l'ancien des Jets de Winnipeg, Tobias Enstrom. Le gaucher originaire de Kramfors, en Suède, est également utilisé à la pointe en supériorité numérique.

Selon Hedman, l'espoir des Canadiens a tout pour réussir et pour faire le grand saut en Amérique du Nord dans un avenir rapproché.

« Je suis convaincu qu'il va faire l'équipe, mais je ne pourrais dire dans combien d'années. Il possède toutes les habiletés pour être un joueur de la LNH », a souligné Hedman. « C'est un joueur très talentueux. Il risque d'être un excellent joueur pour les Canadiens dans le futur. »

Un but digne des jeux de l'année

Norlinder en a mis plein la vue le 25 septembre dernier dans une victoire de Modo par la marque de 7-1 contre Mora.

En plus d'inscrire son premier but de la saison lors de cette rencontre, le défenseur suédois a réalisé une superbe pièce de jeu pour marquer son deuxième but du match.

Tweet from @MODO_Hockey: Mattias Norlinder s��tter det avslutande m��let i kv��llens 7-1-seger ��ver Mora IK! ��\_(���)_/�� #modose #matchdag pic.twitter.com/BgmQbruOKB

Cependant, ce but spectaculaire n'était rien de nouveau aux yeux de ses coéquipiers.

« C'était un but digne des plus beaux faits saillants. Les gars de notre équipe n'ont pas été surpris de le voir réussir cette manoeuvre, car il le fait plusieurs fois lors des entraînements », a expliqué Hedman, dont le frère, Victor, a mis la main sur le trophée Norris en 2017-2018. « C'est encore plus spectaculaire de le voir réussir en situation de match. »

Un intrus dans ses inspirations

Norlinder n'était pas présent au Rogers Arena de Vancouver en juin dernier lorsque les Canadiens ont annoncé son nom lors du troisième tour du repêchage 2019 de la LNH. 

Le défenseur de 5pi10p et 179 lb a regardé la séance de repêchage à partir de son domicile en Suède en compagnie de famille et amis.

Puisque plusieurs partisans n'ont probablement jamais eu la chance de voir Norlinder en action, nous lui avons demandé de comparer son style de jeu à certains joueurs de la LNH.

On peut dire que le défenseur gaucher a de bonnes inspirations.

« J'aime regarder jouer Drew Doughty et Victor Hedman. Je crois que je suis un défenseur bon dans les deux sens de la patinoire », a affirmé Norlinder. « J'aime me joindre à l'attaque et utiliser mon coup de patin afin de créer des occasions de marquer pour les attaquants. »

Parlant d'attaque, il ne faut pas chercher bien loin pour apprendre d'où vient cette touche offensive.

« J'évoluais à la position de centre lorsque j'étais jeune. J'ai changé de position pour devenir défenseur vers l'âge de 14 ans », a expliqué Norlinder. « Puisque j'étais centre, j'ai beaucoup observé jouer Sidney Crosby. Il était mon joueur préféré. »

Une fois de plus, il s'agit d'un excellent exemple.

En voir plus