Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Garder la même recette

par Staff Writer / Montréal Canadiens
PITTSBURGH –  Les Canadiens ont su relever bien des défis depuis le début des séries. Le temps n’est pas venu de changer la recette.


Peu de gens voyaient les Canadiens battre les Capitals. Ils l’ont fait. Peu de gens voyaient les Canadiens disputer un cinquième match contre les Penguins tentant de prendre l’avance 3 à 2 dans la série. C’est ce qu’ils tenteront de faire ce samedi soir. La troupe de Jacques Martin n’a toutefois pas changé son approche.

« Nous sommes encore dans le même état d’esprit où nous sommes les négligés et que personne ne s’attend à ce que nous soyons ici », a expliqué Ryan O’Byrne. « Je crois que nous avons connu du succès à cause de cela. Nous jouons de façon détendue et nous n’avons jamais été trop tendus. Même lorsque nous avons tiré de l’arrière, nous n’avons jamais lâché et nous avons connu du succès. Tu ne veux pas modifier cette recette et ce fut le cas jusqu’ici dans ces séries. »

Loin d’être complexés comme un adolescent en pleine puberté, les Canadiens adorent leur rôle de négligés.

« Avant de commencer la série contre les Capitals, nous avions certains aspects qui nous permettaient d’avoir confiance », a expliqué Jacques Martin. « Ils avaient le meilleur jeu de puissance, nous avions le deuxième. Nous avions une meilleure fiche qu’eux en désavantage numérique et une meilleure moyenne de buts alloués. Contre les Penguins, vous affrontez les champions de la coupe Stanley et de très grands joueurs comme Crosby et Malkin. Cela amène habituellement votre motivation intérieure à un autre niveau. »

Cette situation a permis à plusieurs joueurs de sortir le meilleur d’eux-mêmes, sans céder à la panique.

« Je ne dirais pas qu’on joue du hockey désespéré, mais plutôt du hockey intense », a indiqué Michael Cammalleri. « Je dirais plutôt que ce sont les Penguins qui vont être dans ce mode puisque c’est eux qui doivent gagner, surtout ce soir devant leurs partisans. Mais nous sommes prêts pour ce défi. »

Maintenant engagés dans un deux-de-trois contre Pittsburgh pour obtenir l’un des deux laissez-passer pour la finale de la Conférence de l’Est, les joueurs du Tricolore ont compris qu’ils doivent pleinement profiter du moment.

« En tant que groupe, nous avons tous hâte à ce moment », a expliqué Dominic Moore, qui n’avait disputé que quatre matchs en séries avant cette saison. « Les séries sont le moment le plus plaisant de l’année. Nous avons fait face à tout un défi en première ronde et nous savions que la deuxième ronde ne serait pas plus facile. Elle ne l’est pas, mais nous jouons du bon hockey dans l’ensemble et tout le monde contribue.»

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À lire également:
À l'unisson
Face à face #5: Canadiens-Penguins
Cinq choses à savoir : Match 5
Les Canadiens nivellent la série 
En voir plus