Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Gallagher: Jongler pour mieux dévier

Le talent de Brendan Gallagher à faire dévier les rondelles n'est pas seulement le résultat de son entraînement constant sur la glace

par Matt Cudzinowski. Traduit par Thibault Deneufbourg. @CanadiensMTL / canadiens.com

LAS VEGAS - Vous souvenez-vous du but de Brendan Gallagher lors du match de mercredi soir au Colorado? Ce n'était clairement pas la première fois que le capitaine adjoint des Canadiens marquait en faisant changer la trajectoire de la rondelle devant le gardien de but adverse.

Se placer devant les tirs, sortir le bâton au bon moment, marquer. C'est une des réalités du jeu de Gallagher. Un talent que l'attaquant a développé tout au long de sa carrière.

L'ailier de 26 ans est très fier de ce talent particulier et surtout d'être capable de produire offensivement grâce à cet aspect de son jeu.

« C'est un domaine dans lequel je dois être bon. C'est une façon de contribuer et de marquer des buts », a dit Gallagher, qui mène les Canadiens avec 15 buts cette saison, tout juste devant Max Domi. « Je pense que lorsque tu es autour du filet, il arrive souvent que tu ne sois pas capable de tirer comme tu le souhaites, alors parfois tu peux seulement rediriger une rondelle. C'est si dur de marquer dans la Ligue aujourd'hui, donc si tu sais placer ton bâton, ça rend les choses plus faciles. »

Video: MTL@COL: Gallagher marque d'une déviation en A.N.

Mais c'est loin d'être facile, même si Gallagher donne l'impression que c'est plutôt banal. Il améliore constamment sa coordination pour s'assurer qu'il est aussi alerte que possible lorsque les rondelles se dirigent dans sa direction.

Selon le vétéran de sept ans de la LNH, le fait de participer à plusieurs activités non reliées au hockey a constamment amélioré son habileté de redirection.

« Je pense que pour la coordination, je dis toujours que c'est parce que j'ai pratiqué d'autres sports. J'ai joué au baseball, un jeu qui en demande beaucoup. Je joue beaucoup au ping-pong aussi l'été. Je pense que ça aide beaucoup, de faire de petites choses comme ça. Je jongle parfois aussi. Je fais ce genre de choses dans le gymnase, sans rondelles », a expliqué Gallagher, qui a marqué 31 buts saison l'an dernier, un record personnel. « Si tu as une chance de te maintenir affûté à ce niveau-là, c'est bien. Si tu peux l'améliorer un peu, tu pourrais avoir un, deux ou trois buts de plus chaque année qui pourraient aider l'équipe à gagner. C'est peut-être la petite chose qui pourrait faire une grande différence. »

Video: MTL@NYI : Gallagher ouvre la marque tôt dans le match

Vous verrez souvent Gallagher devant le filet à l'entraînement en train d'essayer de faire dévier des rondelles devant Carey Price ou Antti Niemi lorsque les défenseurs travaillent sur leurs tirs au but. Andrew Shaw sera souvent à ses côtés, pour faire exactement la même chose.

Les deux hommes aiment raffiner cet aspect de leur métier ensemble. C'est un duo naturel, pour ainsi dire, étant donné que Gallagher et Shaw passent beaucoup de temps ensemble dans l'enclave.

« C'est un élément important de nos styles de jeux. Je pense que nous sommes assez semblables. Nous jouons le même rôle, nous faisons les mêmes choses sur l'avantage numérique et dans nos lignes respectives. C'est agréable d'avoir quelqu'un à qui parler de ce genre de choses », mentionne Gallagher. « On s'assoit à côté l'un de l'autre dans l'avion, aussi. Si l'un d'entre nous a du mal avec quelque chose, on se donne chacun des idées pour améliorer son jeu. »

Video: FLA@MTL: Gallagher fait dévier le tir de Davidson

Shaw, le pro des déviations

Tout comme Gallagher, Shaw a une profonde appréciation pour l'art de marquer des buts à l'aide de redirection et de l'effort nécessaire pour être efficace dans ce domaine.

Il croit aussi que les déviations ne sont pas seulement des rondelles qui vont directement dans le fond du filet. Il s'agit aussi de générer des rondelles libres dans les des zones dangereuses et de créer des opportunités.

« Quand tu pratiques ta coordination, tu cherches un rythme pour sentir la rondelle arriver. Tu peux contrôler la direction de la rondelle », a dit Shaw. « C'est aussi créer des rebonds. Lorsque les gardiens de but parviennent à faire des arrêts après une déviation, ils doivent chercher la rondelle, qui se retrouve souvent soit devant ou derrière lui. Ce n'est pas seulement la déviation en elle-même, c'est aussi pouvoir se retourner et trouver rapidement des rondelles autour du filet et obtenir ces buts pas toujours beaux. »

Video: BUF@MTL : Shaw fait dévier le disque et marque

Tout comme Gallagher, Shaw a joué au baseball pendant la saison morte et jonglé régulièrement, entre autres, pour obtenir ce succès.

« Il s'agit de s'assurer que tes yeux détectent le mouvement, » explique Shaw. « Gally et moi en parlons souvent. Je lui demande ce qu'il voit sur le jeu de puissance, et il me demande la même chose. Nous parlons de ce que l'autre personne devrait essayer. On s'entraide. C'est un beau partenariat »

Gallagher, jongleur

Comment Gallagher a-t-il été initié à la jonglerie, demandez-vous ?

« Quand j'étais très jeune, j'ai été envoyé avec un ami quelque part en Saskatchewan. Je crois que c'était à Regina. J'ai passé quelques semaines dans leur ferme familiale. C'était l'été et nous essayions juste de tuer le temps, donc ils ont décidé de nous envoyer à l'école de cirque pour la journée », se rappelle Gallagher. « J'ai appris à jongler quand j'avais probablement huit ou neuf ans. Une fois que j'ai appris, j'ai continué à le faire. J'avais l'habitude d'attraper des trucs différents et je le faisais tout le temps. Il y a plein de façons de jongler. C'est quelque chose d'un peu différent que tu peux faire pour améliorer ton jeu.

En voir plus