Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Frères ennemis

par Staff Writer / Montréal Canadiens

OTTAWA – Le capitaine au Match des étoiles Zdeno Chara s’assure de garder ses amis proches, mais ses ennemis encore plus proches en fin de semaine.

Lors du match de dimanche, les partisans des Canadiens prononceront des mots qu’ils n’auraient jamais cru utiliser : «Go Équipe Chara ». Lorsque le capitaine des Bruins est monté sur le podium en septième ronde pour aider son assistant, l’attaquant des Leafs Joffrey Lupul, c’était peut-être une surprise pour lui d’entendre le prochain nom, celui du gardien des Canadiens, Carey Price. Tellement une surprise que Price n’a même pas réalisé ce qui se passait.

Carey choisit par Chara

«Je ne savais pas que j’avais été choisi. Je crois que Scott Hartnell m’a tapé sur la jambe et m’a dit "c’est toi" », a rigolé Price, qui rejoindra également d’autres rivaux en Tim Thomas et Tyler Seguin, en compagnie de Phil Kessel. «Je ne savais pas et quand je suis monté sur scène, je n’ai même pas vu Zdeno Chara et ses six-pieds-10. »

Après avoir serré la main de Lupul et enfilé fièrement son chandail numéro 31 bleu, Price a accidentellement laissé son capitaine d’un jour en plan pour une poignée de main – un faux pas auquel il compte bien remédier au cours de la fin de semaine.

«J’ai honte », a blagué Price après être passé à côté de Chara sans remarquer la main tendue. «Je lui ai donné le poing par après, lorsque je suis repassé. Il m’a regardé avec un drôle d’air. Je me suis senti mal. C’est un gros gars alors je me suis demandé comment j’avais pu le rater. Vous savez, les gardiens ne manient pas la rondelle la tête dans les airs. »

Loin de vouloir poser le blâme sur son choix de septième ronde, Chara prenait sa part de responsabilité dans l’événement.

«C’était mon erreur – je l’ai raté », a admis la tour slovaque. «Je suivais les prochains choix et je regardais l’ordinateur pour savoir combien de temps j’avais. Ce n’est pas très grave.»

Avec la rivalité mise sur la glace pour l’instant, le gardien toute étoile de 24 ans est heureux de s’aligner aux côtés des rivaux de Boston pour une fin de semaine.

«Ce sont de bons gars. Nous jouons contre eux toute la saison et tu apprends à les détester, mais une fois dans leur équipe, tu te rends compte que ce sont de bons gars », a-t-il expliqué. «C’est ce qui est drôle de cet événement ; tu rencontres des gars que tu détesterais en d’autres occasions, mais à la fin de la journée, ils essaient juste de faire leur travail aussi.»

Partageant le filet avec Tim Thomas et Jimmy Howard dimanche après-midi, Price sait qu’il devra offrir toute une performance dans son 20 minutes s’il veut quitter avec le prix le plus convoité.

«Les attentes sont basses pour les gardiens. Tu n’as pas beaucoup de pression parce que tu sais que tu risque de t’en faire marquer quelques-uns », a lancé Price. «Je vais essayer de faire quelques gros arrêts, en essayant de gagner la Honda.»

Shauna Denis écrit pour canadiens.com. Traduit par Vincent Cauchy.

VOIR AUSSI
Toutes les vidéos de la soirée
Alignement pour le match des étoiles 2012
Félicitations à nos deux étoiles
Finir en force
5e édition du Programme de bourses Canadiens de Montréal au sein de la Fondation de l’athlète d’excellence

Un gros morceau avant la pause
 

En voir plus