Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Francis Bouillon annonce officiellement sa retraite comme joueur actif dans la LNH

par Staff Writer / Montréal Canadiens

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

MONTRÉAL – Au terme d’une brillante carrière dans la Ligue nationale de hockey, principalement dans l’uniforme des Canadiens de Montréal, le défenseur Francis Bouillon a officiellement annoncé vendredi sa retraite du hockey en tant que joueur actif.

Un joueur au gabarit modeste, il fut tout au long de sa carrière un géant dans sa manière de contribuer aux succès de son équipe. Peu importe l’uniforme qu’il endossait, son éthique de travail et son engagement étaient irréprochables. Capitaine de la formation des Prédateurs de Granby dans la LHJMQ, il a mené l’équipe dirigée par Michel Therrien à la conquête de la coupe Memorial en 1996. Ignoré par les équipes de la LNH au repêchage amateur, Bouillon démontre toute sa détermination en amorçant sa carrière professionnelle avec Wheeling, dans la Ligue de la côte est (ECHL), puis avec les Rafales de Québec, dans la Ligue internationale, avant de rejoindre Therrien avec les Canadiens de Fredericton, en 1998-1999.

C’est dans l’uniforme des Canadiens, en 1999-2000, qu’il amorcera une carrière de 15 saisons dans la LNH et le 6 février 2000, trompant la vigilance du gardien Roman Turek, des Sharks de San Jose, il enfile son premier but dans la LNH. Un pilier au sein de la brigade défensive des Canadiens pendant 11 saisons, entrecoupées de deux séjours à Nashville, Francis Bouillon a disputé 581 matchs avec les Canadiens (14e chez les défenseurs dans l’histoire de l’équipe), il a aussi récolté 24 buts et 93 aides pour un total de 117 points (au 28e rang chez les défenseurs des Canadiens). En carrière dans le circuit Bettman, Francis aura joué 776 matchs (en plus de 55 matchs en séries) et récolté 149 points (11 autres en séries).

Sa contribution ne se limitait pas à ses performances sur la glace, comme en font foi deux honneurs individuels qui lui ont été remis au cours de sa carrière à Montréal. En 2004, Francis Bouillon se voyait décerner le trophée Jacques-Beauchamp-Molson, remis au héros obscur de l’équipe, et, en 2007, on lui remettait le trophée Jean-Béliveau pour son engagement au sein de la collectivité.

Un athlète respecté de ses coéquipiers et un homme admiré de la communauté, Francis Bouillon demeure un membre de la grande famille des Canadiens, lui qui siège dorénavant au sein du conseil d’administration des Anciens Canadiens, sous la présidence de Réjean Houle.

En voir plus