Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Frais et dispo

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Carey Price a démontré mardi soir que les festivités du Match des étoiles ne l’ont aucunement affecté.



Trois de jours de cohue à Columbus, des vols de retour vers Montréal annulés et une arrivée plus tardive en ville n’ont pas empêché le gardien vedette du Tricolore d’accomplir ce qu’il sait le mieux faire, soit frustrer les équipes adverses soir après soir. Mardi c’était au tour des Stars de goûter à la médecine de Price, eux qui occupent le troisième rang de la LNH au chapitre des buts marqués et qui comptent dans leur rang le meilleur buteur et deuxième meilleur pointeur du circuit, Tyler Seguin.

Bombardé de toutes parts au cours des 60 minutes de jeu, Price a été en mesure de conserver l’avance des siens durant toute la rencontre malgré les attaques répétés de ses adversaires, permettant à son équipe d’amorcer la deuxième moitié de calendrier avec une grosse victoire de 3 à 2 d’entrée de jeu. Du pareil au même diront certains.

« C’est peut-être cliché, mais je me concentre sur qu’un lancer à la fois et je me préoccupe ensuite du prochain qui s’en vient vers moi. Je tente simplement de garder les choses simples. Il y a eu plusieurs occasions où mes défenseurs m’ont sorti de l’embarras. C’est comme ça que ça marche : je suis là pour eux et ils sont là pour moi », explique Price au terme d’une performance de 40 arrêts qui lui a valu une victoire cette saison. « C’était une longue journée de voyagement hier. J’ai seulement tenté de me reposer aujourd’hui et de prendre ce match comme les autres. »

L’importance de Price s’est fait encore plus sentir à partir du deuxième vingt puisque les Canadiens ont dû se débrouiller avec un défenseur en moins presqu’à partir de la mi-rencontre, lorsqu’Alexei Emelin a été expulsé de la partie suite à une mise en échec le long de la bande à l’endroit de Jason Spezza. Mais l’équipe a bien réagi dans l’adversité, surtout qu’elle devait combler la perte d’un défenseur utilisé à toutes les sauces durant un peu moins de 35 minutes.

« Ça se fait très vite quand un gars change de direction. Quand il l’a poussé, Spezza a changé de direction », mentionne Michel Therrien au sujet de la mise en échec d’Emelin. « Oui c’était la bonne décision des arbitres dans les circonstances mais je ne m’attends pas à une suspension. Pour ce qui est d’avoir perdu Emelin en début de deuxième et que ça a mis notre groupe de défenseurs dans le trouble avec un de moins, ils ont bien fait ça.

« Carey a encore été très solide, mais tu voyais que c’était un premier match après cinq jours de congé. L’exécution n’était pas là. Souvent aussi la concentration n’était pas là », poursuit l’entraîneur-chef du Tricolore. « On est très conscient qu’on a un très bon gardien de but, c’est un des meilleurs de la ligue et nous sommes très heureux de l’avoir avec nous. »

En plus d’avoir à ralentir les Seguin, Spezza et Jamie Benn au cours de la soirée, les joueurs du bleu-blanc-rouge ont dû le faire durant de plusieurs minutes à court d’un homme, notamment durant cinq minutes suite à l’expulsion d’Emelin ainsi que durant un cinq contre trois quelques instants plus tard. En n’allouant qu’un but en pareille situation, Montréal a démontré pourquoi il demeure l’une des puissances de la Ligue à ce chapitre, occupant le cinquième rang suite au match de mardi soir.
Faits saillants de la rencontre

Tout et chacun sait qu’ils ne pourront se fier aux prouesses de Price à chaque soir. Mais s’ils peuvent continuer de s’entraider sur la patinoire lorsque la pression est forte, comme ce fut le cas lors de longues présences des Stars en zone défensive, les choses ne feront que s’améliorer.

« En tant que groupe, ils ont de bon francs-tireurs dans leur équipe et de bons joueurs. C’est difficile parce qu’ils peuvent trouver des lignes de tirs pour exécuter leurs jeux. Mais lorsqu’ils s’apprêtaient à tirer, nous faisions du bon boulot pour se mettre devant eux », atteste P.K. Subban, qui a passé 29:04 minutes sur la patinoire mardi soir, son plus haut total jusqu’à présent en 2014-2015. « Carey a été excellent. Je l’ai dit auparavant, mais il fait exactement ce que nous avons besoin qu’il fasse à chaque soir et c’est d’arrêter la rondelle. On dirait que même les arrêts qu’il ne devrait pas faire, il les réussit.

« C’était notre premier match suite à la pause », conclut Subban. « Nous aurions pu faire mieux. »

Avec un programme chargé d’ici la fin du calendrier régulier, ils auront suffisamment de temps pour peaufiner aspects de leur jeu.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - 27 janvier 2015
Les Canadiens se joignent aux équipe canadiennes de la LNH pour sensibiliser les partisans à la santé mentale

Que de beaux souvenirs
Faire sa part

En voir plus