Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Folin refait le plein en Suède

De retour chez lui, Christian Folin a procédé à un grand changement dans son programme d'entraînement estival et il s'attend à d'énormes retombées

par Matt Cudzinowski. Traduit par Visionnaire Communications. @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Vous vous souvenez de l'adorable photo publiée par Christian Folin sur son compte Instagram plus tôt cet été dans la foulée de la signature d'un contrat d'un an avec les Canadiens, le 18 avril?

Ce n'était pas un geste impulsif qui l'a conduit, loin de là. À vrai dire, le défenseur de 28 ans attendait simplement le bon moment pour partager cette image avec ses abonnés.

« J'avais enregistré la photo. Un de mes amis l'avait publié sur Instagram quand j'ai été échangé à Montréal en février. Je lui ai demandé une copie, mais j'ai attendu un moment spécial avant de la publier à mon tour. J'ai d'abord voulu la publier tout de suite, mais je me suis retenu », a révélé Folin, qui a amassé quatre passes en 19 rencontres avec le Tricolore cette saison. « Quand j'ai signé mon contrat, j'ai cru que c'était le moment parfait pour montrer aux partisans que je portais déjà le chandail de l'équipe à l'âge de trois ans. Qui aurait cru à l'époque? C'est probablement le premier chandail de la LNH que j'ai porté alors de faire partie de cette même équipe aujourd'hui me procure des sentiments assez particuliers. »

Une fois sa situation contractuelle réglée, le vétéran de six saisons dans la LNH était impatient de revêtir son équipement à nouveau, de retour à la maison en Suède. Il a pris trois semaines de congé, question de récupérer un peu avant de retourner sur la glace pour travailler sur son coup de patin avec l'entraîneur Niclas Glader.

« Le fait que nous avons repris le patin plus tôt représente un grand changement. Je n'avais jamais fait cela auparavant. Habituellement j'attendais plus tard dans l'été. Toutefois, nous voulions retourner sur la glace tout de suite alors que c'était frais dans ma mémoire pour travailler sur des détails et aussi tenter de m'habituer à essayer de nouvelles choses », explique Folin. « Nous avons travaillé sur les départs, les pivots et de nouvelles façons de tourner. Le jeu est de plus en plus rapide alors il faut s'améliorer dans ces aspects et être encore plus rapide. J'ai été dans la ligue suffisamment longtemps pour savoir que tu veux arriver au camp d'entraînement prêt à jouer tout de suite. »

La signature d'un nouveau contrat à un seul volet représente certainement un incitatif supplémentaire pour le défenseur dans son travail de préparation estivale. Par ailleurs, de voir les Blues de Saint-Louis remporter leur première Coupe Stanley a allumé une étincelle chez ce compétiteur qui n'a pas été réclamé au repêchage.

Suivre les séries éliminatoires à la télévision a été une expérience difficile à vivre, mais cela a solidifié la détermination de Folin à contribuer davantage aux succès de son équipe dès le mois d'octobre.

« Tu commences à regarder et tu te dis que c'aurait pu être toi sur la patinoire, que tu aurais pu réaliser tout cela. Tu commences à réfléchir aux petits détails. Voir Saint-Louis soulever la Coupe a été dur à vivre. Tu ne veux pas voir d'autres équipes gagner et tu es jaloux parce que tu veux être dans leurs patins à ce moment-là. En même temps, ça devient une source de motivation », raconte Folin. « Tu regardes leur saison et où ils étaient situés aux Fêtes. Dans ce sport, tout est possible. Il s'agit qu'une petite fenêtre de possibilité s'ouvre et il faut alors savoir en profiter. »

C'est exactement ainsi que l'ancien de l'Université du Massachusetts à Lowell se dispose pour aider les Canadiens à sa première année complète avec l'équipe.

« Je désire revenir et bâtir sur ce que j'ai fait l'an passé, m'améliorer et prouver (qu'ils ont pris la bonne décision avec moi). J'ai encore de très bonnes années devant moi. Tout au long de ma carrière je me suis amélioré au fil des saisons », insiste Folin qui a joué 15:49 minutes par match en moyenne avec les Canadiens, accumulant 65 mises en échec et 19 tirs bloqués. « Je crois vraiment que j'ai démontré ce que je peux offrir. Je veux maintenant le faire avec régularité sur 82 matchs. »

Tirer profit de la saison morte…

C'est toujours une expérience bénéfique pour Folin de retourner en Scandinavie, lui qui vit à Göteborg avec sa copine Hanna.

« C'est toujours spécial de rentrer à la maison, de voir mes parents, mes frères, mes grands-parents et mes cousins aussi », raconte Folin. « C'est toujours bon d'aller à la maison pendant quelques mois, de mettre le hockey un peu de côté et de se préparer à repartir (pour une autre saison). »

Une des activités favorites de Folin pour refaire le plein est d'aller sur l'eau.

« J'aime être sur l'océan. Chaque occasion que j'ai, je veux aller sur l'eau. On s'y sent tellement libre. La seule chose à laquelle tu penses quand tu t'y retrouves est comment la vie est belle », affirme Folin. « Nous avons un appartement dans le centre-ville de Göteborg, mais on est seulement à 10-15 minutes du rivage. »

Les concerts sont une autre des escapades favorites de Folin.

Parmi les faits saillants de son été jusqu'à présent, il y a eu un concert des Backstreet Boys au Scandinavium.

« On a eu tellement de plaisir. J'ai entendu beaucoup de leurs chansons quand j'étais plus jeune. J'ai même créé une liste regroupant leurs chansons sur Spotify qu'on a écouté dans la voiture après le concert. Hanna et moi aimons bien ce groupe », confie Folin. « Nous les écoutions quand nous étions plus jeunes. Pouvoir assister à leur spectacle nous a rappelé bien des souvenirs. »

Il a aussi assisté au festival de musique électronique Summerburst avec ses frères Niklas et Ludvig.

Tre bröder Folin! ✅

A post shared by Christian Folin (@christianfolin) on

Folin a aussi profité du congé pour faire du tourisme à Dubaï et il est allé dans le Massachusetts pour assister au mariage d'un ancien collègue de l'université.

Desert safari ✔️

A post shared by Hanna Bjursten (@hannabjursten) on


My forever date 💋

A post shared by Hanna Bjursten (@hannabjursten) on

En voir plus