Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Fidèle au poste

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – En cette fin de saison, il n’y a pas grand-chose qui peut empêcher un joueur de chausser les patins. Parlez-en à Travis Moen.


Après avoir eu 50 points de suture lundi soir après avoir été coupé au visage durant la rencontre contre les Sénateurs, Travis Moen était de retour dans l’alignement pour affronter les Panthers, ce qui lui a valu le respect de ses coéquipiers, notamment de son compagnon de trio Dominic Moore.

«À cette période, il faut gagner, même si la façon de le faire peut être laide », a mentionné Moore, en faisant un clin d’œil à Moen. «C’est tout un guerrier. Je ne peux pas dire que je sois surpris de le voir ici. Travis n’a pas besoin d’une grosse cicatrice pour démontrer quel type de joueur il est. Nous le savons déjà tous. »

Pour le principal intéressé, ce n’était pas vraiment la cicatrice comme ce qu’il y avait par-dessus qui semblait l’incommoder.

«C’était un peu bizarre de jouer avec une visière. Je n’y suis vraiment pas habitué, mais à mesure que le match progressait, j’étais de plus en plus confortable », a admis Moen, qui a également obtenu l’approbation de son bébé de un an à la maison. «Ça n’a pas été si pire. Le bébé n’a pas vraiment eu de réaction. Il a juste été un peu surpris au début, mais tout a bien été. »

À voir comment Moen est rembarqué sur la patinoire après une telle blessure, c’est à se demander ce qui l’aurait empêché de revenir au jeu.

«Pas grand-chose. Les docteurs peut-être. Nous avons tellement de bons médecins que s’ils m’avaient dit de ne pas y aller, je ne serais pas là. C’est pas mal tout », a dit Moen, malgré l’impressionnante cicatrice dans sa figure. «À ce temps-ci de l’année, c’est comme ça que ça se passe. C’est pour ce moment qu’on travaille si dur durant le camp et toute la saison. Demandez à n’importe quel joueur dans cette chambre et ils vous diront que tout ce qu’ils veulent, c’est d’être sur la glace, blessé ou pas. On ne sent pas les ecchymoses et les petits bobos à ce moment-ci de la saison », a laissé savoir Moen.

Un autre joueur fraîchement réintégré dans la formation après une blessure au genou, Michael Cammalleri n’avait que de bons mots pour son coéquipier pour qui le retour a été rapide, tout comme il l’avait été pour Josh Gorges, après qu’une rondelle ait défoncé son casque il y a quelques semaines.

« Je crois que ça prouve que nous avons des gars durs dans le vestiaire, des gars qui comprennent l’importance de ce que nous vivons. Il y a beaucoup de joueurs dans cette chambre qui veulent désespérément gagner et qui veulent jouer en séries éliminatoires, notamment Travis et Josh», a laissé entendre Cammalleri.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

À voir également:
Le Tricolore renoue avec la victoire
Le jeu des chiffres - 25 mars 2010
Sommaire de la rencontre
Le classement
Les étoiles de la rencontre
En voir plus