Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Faire sa marque

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Lorsque les vétérans tombent au combat, les jeunes doivent prendre la relève. Le message n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd.

Devant se contenter de regarder sept des 13 premiers matchs de la saison des Canadiens depuis la galerie de presse, Alexei Emelin a depuis saisi l’occasion de faire sa marque en l’absence des vétérans défenseurs Hal Gill et Jaroslav Spacek. Et faire sa marque, c’est peu dire.

La mise en échec contre Krejci

En 13 rencontres depuis le début de la campagne, Emelin ne fait pas mentir sa réputation qui faisait tant saliver les amateurs montréalais de sa venue de l’autre côté de l’Atlantique. Lundi soir contre les robustes Bruins, Emelin a distribué un total de cinq coups d’épaule pour porter son total à 43 depuis le début de la campagne. David Krejci a notamment eu la chance de l’apprendre à ses dépens alors que le défenseur de 25 ans a donné le ton à sa soirée de travail en permettant au rapide attaquant des Bruins de faire pleinement connaissance avec la baie vitrée.

« Alexei nous a donné un bon match », a indiqué l’entraîneur-chef du Tricolore, Jacques Martin, qui a utilisé Emelin pendant 17 minutes et 21 secondes. « C’est certain que c’est un joueur physique qui apporte cet élément à notre alignement. »

Le natif de Togliatti occupe ainsi le deuxième rang chez les défenseurs recrues du circuit Bettman au chapitre des mises en échec, n’étant devancé que par Jared Cowen des Sénateurs et ses 53 coups d’épaule, lui qui a néanmoins disputé huit matchs de plus que le numéro 74 du Tricolore.

« Je crois qu’il continue son processus d’apprentissage», a poursuivi Jacques Martin, à propos de la troisième étoile de la rencontre. « Il a encore besoin de s’adapter afin de continuer à s’améliorer. »

Aux premières loges pour voir le jeune défenseur russe en action, Carey Price peut apprécier les progrès effectués par ce dernier depuis son arrivée en Amérique du Nord.

« Alexei a été excellent ce soir », a expliqué Carey Price, qui a repoussé 17 des 18 tirs des Bruins. « Il joue vraiment bien pour nous et il obtient de plus en plus de temps de glace. Je suis certain qu’il se sent de plus en plus confortable et il a vraiment haussé son jeu d’un cran. »

Alors que le retour des vétérans est de plus en plus imminent, Emelin a toutefois de bons arguments pour rester dans l’alignement; les quelques ecchymoses laissées sur ses adversaires serviront comme preuve à conviction.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI

Faits saillants
Sommaire
Gill et Campoli prennent la parole
Un autre honneur pour Price

En voir plus