Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Face à face avec… Matthew Peca

L'attaquant de 25 ans veut faire tourner les têtes au camp d'entraînement en septembre

par Matt Cudzinowski. Traduit par Guillaume Ouimet. @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Après qu'il ait signé un contrat de deux ans le jour de la fête du Canada, nous nous sommes entretenus avec Matthew Peca, qui est affamé de faire sa marque avec les Canadiens. 

Comment qualifierais-tu l'importance de la prochaine saison? À quel point es-tu excité de prouver ta valeur au niveau de la LNH?

MATTHEW PECA : Je suis vraiment concentré sur l'objectif d'avoir un bon camp. Je suis plus focus que je ne l'ai jamais été. Ce sera une grosse année pour me prouver individuellement, c'est l'occasion de mettre un pied dans la porte et je l'espère, de jouer plusieurs matchs dans la LNH. C'est également une grosse saison pour l'organisation des Canadiens. Je cherche à m'intégrer à l'équipe, et j'espère que je pourrai les aider à connaître du succès cette saison.

Tu viens de terminer une autre saison remplie de succès avec le Crunch de Syracuse dans l'AHL. Est-ce que tu crois que ton niveau de confiance actuel se transposera cette année pour t'aider à connaître le meilleur départ possible?

MP : Je me sens très en confiance. Un bon départ, c'est très important. Je n'étais pas vraiment heureux avec mon départ la saison dernière. J'ai senti que je progressais au fur et à mesure que la saison avançait. Je pense que je suis devenu un peu plus responsable, et une plus grande menace offensive que je ne l'étais la saison précédente. Je suis vraiment heureux de la façon dont j'ai terminé ma saison et où mon jeu en était une fois en séries éliminatoires. Je suis confiant de pouvoir continuer dans la même direction. 

Quelle est la clé pour te permettre d'amener ton jeu à un autre niveau?

MP : Simplement d'être un joueur plus complet. Tu affrontes les meilleurs joueurs au monde. Si tu es placé dans une situation pour marquer, tu dois concrétiser sur tes chances. Tu dois contribuer offensivement ainsi que défensivement. Je retire toujours de la fierté de mes mises au jeu, alors j'aime aider l'équipe dans cette facette du jeu. Ce seront toutes ces petites choses qui te garderont dans l'alignement. 

Qu'as-tu retenu de ton séjour dans l'organisation du Lightning de Tampa Bay qui t'a réellement préparé à saisir cette opportunité avec les Canadiens?

MP : Je dirais que c'est le temps que j'ai passé dans la LNH. Je pense avoir très bien fait. J'étais confortable avec ma façon de jouer, mais tu réalises en même temps à quel point il te reste du chemin à faire, à quel point tu dois encore t'améliorer dans le but de devenir un joueur constant. Je crois que lors de mon séjour avec Tampa Bay, j'ai appris beaucoup en jouant avec ces joueurs et en les regardant. Le simple fait d'être un pro, et de jouer comme un pro sont les plus grands éléments que je retiens de cette organisation.

Parle-nous un peu de ton entraînement cet été jusqu'à présent, à Arnprior en Ontario.

MP : Les étés sont pour moi un bon moment pour travailler sur mon coup de patin. Je retire beaucoup de fierté de mon coup de patin, d'être le plus efficace possible, alors habituellement je me remets au tableau à dessins et je reviens à la base avec mon corps et mes enjambées. Lorsque l'été tire à sa fin, je fais davantage de travail de conditionnement physique sur la glace. Je tiens à être en avant du reste des joueurs, à ce niveau. C'est sur cela que je focus le plus. Je m'entraîne avec Pro Skaters Inc. et Lucas Lawson. Il est mon entraîneur pour le patin. Luke Homer s'occupe de mon programme de musculation. Nous avons un bon groupe d'entraîneurs à Ottawa Valley.

Quel aspect en particulier aimerais-tu améliorer en t'entraînant?

MP : Ma force. J'ai joué à 175 livres la saison dernière. J'aimerais peut-être ajouter une dizaine de livres, pour me rapprocher des 190 livres et avoir un peu plus de force dans le bas du corps, pour avoir un avantage dans les coins. L'explosion aussi. C'est là que le jeu est rendu. Tu as besoin d'être puissant dans tes bagarres pour la rondelle et tu as besoin de te sortir des endroits restreints rapidement. C'est vraiment là-dessus que je me concentre. 

Que comptes-tu apporter aux Canadiens?

MP : De la vitesse et du talent. Je me considère comme un très bon joueur dans les deux sens de la patinoire, quelqu'un qui peut jouer dans toutes les situations au besoin. J'ai mentionné retirer beaucoup de fierté au cercle des mises en jeu, mais je suis également fier lorsque je bloque un tir où quand j'affronte les meilleurs joueurs adverses. Je cherche simplement à avoir l'occasion de jouer et de jouer dans différentes situations. Je suis assez confiant de pouvoir aider l'équipe à gagner. Je crois que je suis rendu à un point dans ma carrière où j'ai besoin d'un point tournant. C'est le plus gros contrat que j'ai signé jusqu'à présent, alors j'ai beaucoup à prouver et je comprends cela. Je sais qu'il y aura beaucoup de compétition à l'interne, et cela fait ressortir le meilleur de chacun.

Tu n'as jamais eu la chance de jouer au Centre Bell, alors comment entrevois-tu ta première expérience?

MP : Je ne peux même pas imaginer comment ce sera. Je ne veux vraiment pas me mettre d'attentes. Je tiens simplement à assimiler tout cela et espérons, de ne pas être trop nerveux (rires). Je suis convaincu que ce sera très spécial.

En voir plus