Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Face à face avec… Kenny Agostino

L'attaquant de 26 ans espère impressionner la direction du Tricolore au camp d'entraînement

par Matt Cudzinowski. Traduit par Vincent Régis. @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - On s'est entretenus avec l'attaquant Kenny Agostino, qui a signé un contrat d'un an avec les Canadiens le 1er juillet et qui s'entraîne actuellement au Connecticut.

Comment entrevois-tu cette opportunité avec les Canadiens?

KENNY AGOSTINO : De l'extérieur, je pense que tout le monde dans l'organisation veut et s'attend à ce que l'équipe rebondisse cette année. Je pense qu'on peut clairement voir qu'il y a une occasion à saisir. Pour moi, l'important est vraiment de connaître une bonne première journée au camp d'entraînement. Je suis chez les professionnels depuis quelques années maintenant et je comprends comment ça fonctionne. Ultimement, mon objectif est de venir au camp d'entraînement, d'avoir une bonne première journée et de partir de là. Je crois que j'ai démontré que je peux jouer dans la LNH et bien jouer dans la LNH. C'est juste une question de montrer que je peux jouer de manière constante, aider une équipe à gagner régulièrement et m'établir. Je veux avoir un bon premier jour et attendre mon opportunité. Ensuite, c'est à moi d'en profiter. C'est aussi simple que ça.

Tweet from @kennyagostino: Very excited to be joining the @CanadiensMTL organization! #GoHabsGo

Tu as connu du succès dans la Ligue américaine au fil des ans, mais sens-tu que le moment pour toi de jouer à temps plein dans la LNH est enfin arrivé?

KA : J'ai l'impression d'être prêt à jouer dans la LNH depuis quelques années, mais il y a beaucoup de facteurs différents qui entrent en jeu. Parfois, la fenêtre est plus petite qu'on le pense. C'est comme ça que ça marche. Mais, en ce qui concerne mes capacités et mon niveau de confiance, je sais que je peux jouer dans la LNH. Quelle que soit l'opportunité qui se présentera cette année, je dois la saisir. Je suis assez vieux et assez mature maintenant pour comprendre ça. Je suis tellement excité parce que l'organisation s'attend à une grosse année et ce qui vient avec ça, c'est l'occasion pour les gars de faire leurs preuves. Je sais que je peux jouer dans la LNH. Il n'y a pas de question à ce sujet. Il s'agit simplement de prouver à l'organisation que je mérite une occasion de le faire.

Est-ce que tu te mets une pression supplémentaire cette fois-ci pour gagner une place dans la formation dès le départ?

KA : Mon but au camp est de faire l'équipe. C'est le premier objectif. Mais tout est une question de gérer les attentes. Évidemment, mon objectif est de jouer dans la LNH en partant. Cependant, je sais qu'il y a beaucoup de possibilités ici. Je ne mets aucune pression supplémentaire sur moi-même. Je m'en réjouis et je suis très heureux de commencer.

Qu'espères-tu apporter aux Canadiens?

KA : Je suis bon dans les deux sens de la patinoire. C'est ce qui va me permettre de connaître du succès et d'aider l'équipe à gagner. J'ai de bonnes habiletés, un bon QI hockey et je peux faire des jeux - mais je dois faire ces jeux à la fois offensivement et défensivement. Je pense que c'est quelque chose que j'ai amélioré au cours des dernières années, mon jeu sans la rondelle. C'est un domaine que j'ai certainement amélioré.

Parle-nous un peu de ton entraînement jusqu'à présent cet été.

KA : Je m'entraîne à Prentiss Hockey Performance à Stamford, au Connecticut. C'est dirigé par Ben Prentiss. C'est l'un des meilleurs entraîneurs de l'industrie. C'est ma cinquième année maintenant. Il n'y a pas de jours faciles dans ce gymnase, mais la culture est incroyable. C'est une atmosphère tellement compétitive, dans le gym et sur la glace. Je pense que ça tire le meilleur de tout le monde. C'est un peu ce que tu recherches en été. On ne joue pas de matchs, alors il y a beaucoup de compétition dans le gym. Mon entraîneur est Brian Elser. Cet été, mon partenaire d'entraînement est Gabriel Fontaine. Il est dans l'organisation des Rangers de New York.

En voir plus