Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Evan Bouchard rencontre les médias au Combine 2018 de la LNH

Le défenseur canadien de 18 ans a rencontré les médias vendredi en après-midi, à Buffalo

par Matt Cudzinowski. Traduit par Guillaume Ouimet. @CanadiensMTL / canadiens.com

BUFFALO - Voici le résumé de l'entretien d'Evan Bouchard avec les médias vendredi après-midi au Combine 2018 de la LNH au HarborCenter. 

Sens-tu que ton rôle de leader dans ton équipe a progressé?

EVAN BOUCHARD: À titre de leader, j'essaye réellement de mener par l'exemple sur la glace, spécialement avec les jeunes et les nouveaux qui s'ajoutent à l'équipe afin d'être sûr qu'ils sachent que London a une mentalité de gagnant. Une fois que tu adhères à cette philosophie et que tu comprends ce que les entraîneurs attendent de toi, tu es correct.

Crois-tu être bientôt prêt à aider une équipe de la LNH?

EB: Je crois que je serai prêt dès la saison prochaine. Évidemment, il s'agit d'une grosse étape et de beaucoup d'ajustements, mais je travaille très fort pour que je sois prêt pour la saison prochaine. J'essaye de prendre les choses une à la fois. Le but principal est de se préparer pour le camp d'entraînement et ensuite, nous verrons comment les choses se déroulent. 

Sur quel aspect de ton jeu crois-tu avoir besoin de travailler?

EB: Le jeu devient de plus en plus rapide. Je crois que la vitesse est un élément important du hockey et je ne vais plus affronter des adolescents désormais, ce sera des hommes. Il est évident que la grandeur des adversaires changera beaucoup. 

Quel avantage vois-tu à être un défenseur droitier? 

EB: Il n'y a pas énormément de défenseurs droitiers dans la ligue, mais je ne crois pas que la latéralité change beaucoup de choses. Si tu es un défenseur qui sait utiliser son talent, tu pourras probablement jouer des deux côtés. 

Video: Evan Bouchard sur son amitié avec Victor Mete

Quelle est ta plus grande force en tant que joueur?

EB: Je dirais ma vision, la vitesse à laquelle je déplace la rondelle ainsi que mon lancer.

Parle-moi un peu de ta préparation pour les tests physiques de cette semaine?

EB: Il n'y avait pas tant d'ajustements que cela à faire, peut-être de travailler sur certaines petites choses pour le test du vélo ou encore des tests plus physiques. J'ai modifié quelques petits éléments, mais rien de majeur. 

Accordes-tu une grande importance au fait d'être le deuxième défenseur sélectionné après Rasmus?

EB: Ce serait évidemment très excitant, mais je ne crois pas que dans la LNH ton rang de sélection importe tant que cela. Le vrai travail commence après. Ce sera un honneur pour moi d'entendre mon nom, peu importe le rang auquel je serai choisi.

Que signifie le leadership pour toi?

EB: Il s'agit d'un joueur qui rendra ses coéquipiers meilleurs, qui sera positif et qui poussera continuellement ses coéquipiers à faire mieux.

Toi et Victor Mete avez joué ensemble avec London. Es-tu familier avec la progression qu'il a connu cette saison?

EB: Bien sûr que oui. Il est un bon ami et j'ai suivi sa saison avec une grande attention.

Aimerais-tu avoir la chance de jouer à nouveau avec lui un jour?

EB: Évidemment, il est un très bon ami et c'est amusant de jouer avec lui.

Peux-tu me parler un peu de ta rencontre avec les Canadiens?

EB: C'était agréable, c'était une bonne rencontre. Ils essayent d'en savoir davantage sur toi. Je crois que c'est l'objectif principal, d'essayer d'en connaître plus sur chacun des joueurs. 

Peux-tu me parler davantage de ta relation avec Victor? À quel point êtes-vous demeurés proche tous les deux?

EB: Nous nous parlons plusieurs fois par semaine. Il a été mon chauffeur deux années consécutives lorsque nous étions à London. Nous avons vraiment appris à nous connaître. Je l'ai vu une fois cet été et nous allons nous revoir sans aucun doute.

En voir plus