Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Et le numéro gagnant est... le 23

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Andrei Kostitsyn
MONTRÉAL – Lorsque vous mentionnez le numéro 23 à Montréal et un nom vient immédiatement en tête. Faites-la même chose à Hamilton avec les Bulldogs et les gens devront se gratter la tête quelques instants tellement de joueurs l’ont rendu populaire.


La plupart des 16 précédents détenteurs du dossard en question auraient probablement besoin de porter une cocarde pour une soirée de retrouvailles d’anciens porte-couleurs des Bulldogs, mais tout cela a changé en 2005-2006. Cette année-là, Andrei Kostitsyn a rendu ses lettres de noblesse au numéro à sa deuxième campagne chez les professionnels.

En près de trois ans avec ce dossard, le premier choix des Canadiens a amassé plus de 120 points dans la Ligue américaine avant de faire le saut avec le grand club pour de bon à la fin de la campagne 2006-2007.

Sergei Kostitsyn
Les gérants de l’équipement des Bulldogs n’ont pas eu beaucoup de travail à faire lorsque le frère cadet d’Andrei a débarqué dans la Ville de l’acier en 2007-2008. Sergei a continué dans les pas de son frère en arborant le numéro 23, récoltant 22 points en autant de rencontres avant de recevoir l’appel pour se joindre au Tricolore au mois de décembre 2007.

Le 23 a de nouveau trouvé preneur cette saison, mais les amateurs de Bulldogs qui ont cligné des yeux l’ont probablement manqué. Max Pacioretty avait décidément autre chose en tête que de s’éterniser avec le numéro 23 après avoir troqué ses bouquins pour une vie de hockeyeur professionnel l’été dernier.

Max Pacioretty
Le deuxième choix des Canadiens en 2007 s’est mérité un rappel avec l’équipe après avoir récolté 12 points à ses derniers matchs avec la troupe de Don Lever, disputant ainsi qu’un total de 31 rencontres à Hamilton.

Tandis que la clinique du Tricolore se libère tranquillement, Pacioretty, lui, ne montre aucun signe de ralentissement et souhaite pouvoir léguer son dossard des Bulldogs à quelqu’un d’autre.

Avec les récents succès de ceux qu’ils l’ont porté, il est garanti que le numéro 23 ne restera pas orphelin trop longtemps.
En voir plus