Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Essayer Montréal c'est l'adopter

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Jeff Petry a tellement adoré son séjour à Montréal qu’il a souhaité le prolonger plus longtemps.

Depuis le moment où la saison du Tricolore a pris fin il y a moins d’un mois, le futur de Jeff Petry dans l’uniforme bleu-blanc-rouge a fait la manchette de toutes les tribunes à Montréal. Si plusieurs partisans ne savaient pas trop quel type de joueur il était avant son acquisition des Oilers d’Edmonton à la date limite des transactions, ils ont rapidement constaté qu’il est devenu un élément important de la brigade montréalaise en peu de temps.

Bien qu’il aurait pu tester sa valeur sur le marché des joueurs autonomes sans compensation le 1er juillet prochain, le défenseur de 27 ans a plutôt décidé mardi de poursuivre son association avec les Canadiens pour six autres années.

« J’ai considéré tester le marché des agents libres, mais je savais que Montréal se trouvait au sommet de la liste. Lorsqu’ils m’ont approché et m’ont demandé si j’étais intéressé à rester ici, c’était quelque chose que je considérais fortement », a expliqué Petry lors d’un appel-conférence visant à annoncer son association avec le Tricolore jusqu’au terme de la campagne 2020-2021. « Je suis heureux que les choses se soient déroulées de cette façon et de demeurer avec l’équipe durant six autres années. Ça ne m’a pas pris beaucoup de temps avant de me voir rester au sein de l’organisation pendant encore longtemps. »

S’il a eu besoin de quelques semaines à s’adapter à son nouvel environnement à la fin de l’hiver, le défenseur originaire d’Ann Arbor, au Michigan, a réellement démontré sa valeur en fin de saison régulière et lors des séries éliminatoires, lorsque l’entraîneur-chef Michel Therrien en lui faisant confiance dans des situations de jeu corsées, notamment au printemps alors qu’il a utilisé Petry en moyenne 22:16 par rencontre, bon pour le troisième rang chez le Tricolore.

Répondant présent à chaque fois et très à l’aise dans un milieu où la pression peut être parfois forte, les expériences qu’a vécues Petry lors de son court séjour au Québec lui ont permis de voir par lui-même que tout ce qu’il avait entendu du marché montréalais était idéal pour lui et sa famille.

« Dès que j’ai commencé à négocier avec les Canadiens, moi et ma famille étions heureux que nous pouvions en venir à une entente assez rapidement. Du moment où je suis arrivé ici jusqu’aux séries éliminatoires, l’environnement au Centre Bell, les joueurs dans le vestiaire et l’organisation sont tous de niveaux supérieurs et chacun de ces éléments ont joué un grand rôle dans ma décision de signer ce nouveau contrat », a indiqué Petry, qui avait passé ses quatre première saisons dans la LNH à Edmonton. « Beaucoup de personnes m’avaient parlé que le Centre Bell et l’atmosphère étaient incroyables. Mais après avoir vu la façon que les joueurs étaient traités et la manière que l’organisation est gérée, ça m’a ouvert les yeux. »

Il aurait peut-être été en mesure de faire plus d’argent ailleurs, mais l’un des éléments qui a été crucial dans l’annonce de mardi est le fait que Petry se sentait apprécié à Montréal. La poignée de matchs où il a endossé l’uniforme des Canadiens lui a fait réaliser que la famille qu’il côtoyait à l’amphithéâtre jour après jour l’appréciait vraiment, ce qui était très important pour celui qui avait sa destinée entre ses mains et qui aurait été un des joueurs les plus convoités cet été.

« Lors de la dernière journée alors que nous faisions tous nos bagages et que nous nous disions au revoir avant l’été, quelques gars sont venus me voir et m’ont souhaité bonne chance avec ce qui m’attendait. Mais ils m’ont affirmé qu’ils souhaitent vraiment que je revienne », a conclu Petry, qui pourra passer le reste de son été la tête tranquille, à son domicile au Michigan. « Ça m’a beaucoup touché que des gars comme P.K. Subban et Carey Price, des gars qui ont des rôles importants au sein de l’équipe, espéraient mon retour. Ça a joué pour beaucoup dans ma décision ultime. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI:
Les Canadiens concluent une entente de six saisons avec le défenseur Jeff Petry
Les Canadiens s'entendent sur les modalités de contrats d'une saison avec Gabriel Dumont et Morgan Ellis 

En voir plus