Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Entrée remarquée

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Jacob De La Rose s’est joint à un club sélect chez les Canadiens, en 2014-2015.

En amorçant sa carrière à l’âge de 19 ans et 37 semaines, soit le 3 février 2015, 7199 jours très exactement après être venu au monde, De La Rose est devenu le cinquième plus jeune joueur des Canadiens à enfiler l’uniforme depuis la saison 1987-1988.

Pour mettre les choses en perspectives, il faut savoir que depuis les débuts de la LNH en 1917, 798 joueurs ont enfilé l’uniforme des Canadiens. De ce nombre, seulement 37 étaient âgés de 19 ans ou moins, soit moins d’un pour cent. Il rejoignait par le fait même une liste comportant notamment les noms de Béliveau, Geoffrion et Richard.

Encore plus impressionnant que son jeune âge, ce sont les responsabilités que le Suédois s’est vu attribuer dès son arrivée dans la cour des grands.

Utilisé principalement au sein du troisième et du quatrième trio par Michel Therrien, De La Rose a toutefois accompli des tâches importantes en défensive dès le moment où il été rappelé des Bulldogs de Hamilton, le 2 février.

Amorçant 57,8% de ses présences en zone défensive, l’ailier de 6-pieds-3 a poussé cette statistique à 62,1% dans les matchs où il n’y avait qu’un seul but d’écart et lorsque les secondes s’égrenaient au cadran.

Et il était employé avec raison.

Formant des combinaisons avec principalement Brandon Prust, Lars Eller, Dale Weise et Devante Smith-Pelly, le choix de deuxième tour des Canadiens en 2013 a vu ses trios accorder seulement 0,88 but en moyenne par 60 minutes de jeu à égalité numérique. C’est moins que la moitié de la moyenne de l’équipe de 2,10, en pareille situation.

Même si la réputation défensive de l’ancien porte-couleur du Leksands IF dans la ligue élite de Suède le précédait à son arrivée en Amérique, De La Rose a tout de même trouvé le moyen de produite offensivement lors de ses 33 premiers matchs avec le grand club.

En marquant ses deux premiers buts dans la LNH lors de la même soirée, le 26 février contre Columbus, De La Rose est devenu le cinquième plus jeune joueur des Canadiens à faire scintiller la lumière rouge depuis la saison 1987-1988, une liste menée par son coéquipier Alex Galchenyuk, qui a brisé la glace 20 jours avant son 19e anniversaire de naissance, en 2013.

Si l’objectif principal de De La Rose était de se tailler un poste avec les Canadiens, tout en s’habituant au rythme de la LNH et à la taille des patinoires, après un séjour de trois saisons chez les professionnels en Suède, il peut dire mission accomplie.

Obtenant un aller simple pour Montréal à son deuxième rappel, le 7 février, le rapide ailier est demeuré dans la métropole pour le restant de la saison régulière, en plus de goûter aux séries en disputant les 12 matchs des Canadiens.

Maintenant âgé de 20 ans et se remettant d’une opération au poignet, De La Rose a finalement laissé ses années d’adolescent derrière lui et risque de se voir attribuer encore plus de responsabilités à sa deuxième saison dans le circuit Bettman.

Steven Nechay écrit pour canadiens.com. Traduit par Vincent Cauchy.

VOIR AUSSI
Ordre de sélection pour le repêchage 2015
Vers la LNH: Jeff Petry
Apprendre du meilleur

En voir plus