Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Entrée remarquée

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Pour son premier match devant ses nouveaux partisans, Nikita Scherbak pouvait difficilement faire mieux.


Le jeune attaquant a fait une entrée sur scène remarquée  aux côtés de ses compagnons de trio Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk lors du match intra-équipe Rouges vs Blancs Canadian Tire lundi soir au Centre Bell.

Même si son équipe, les Blancs, se sont inclinés par la marque de 2 à 1, le plus récent choix de première ronde au repêchage des Canadiens a épaté la galerie avec sa vitesse, ses feintes et ses habiletés offensives.

« J’ai eu beaucoup de plaisir ce soir », a reconnu celui qui a été nommé joueur du match par les partisans au terme de la rencontre. « Alex [Galchenyuk] m’a beaucoup aidé sur le banc. Des fois, je sentais que je ne faisais pas les choses correctement, mais il continuait à m’encourager. C’était un bon sentiment lorsque nous avons marqué.»

L’entraîneur-chef Michel Therrien tenait à louanger le travail du plus jeune des 40 joueurs qui ont enfilé les patins pour le dernier match intra-équipe du camp d’entraînement. Il a par ailleurs confirmé que celui-ci aurait une chance de plus de se faire valoir demain lors de la visite des Bruins au Centre Bell.

« Scherbak patinait vraiment bien ce soir », a commenté le pilote du Tricolore, qui a aussi aimé l’enthousiasme démontré par le Russe. « Il volait sur la glace. J’aime la façon dont il patine, son coup de patin est très puissant, il a de très bonnes habiletés et fait preuve de beaucoup de conviction lorsqu’il est en possession de la rondelle. »

Et Therrien ne s’est pas limité qu’à Scherbak lors de son point de presse d’après-match, louangeant  également les compagnons de trio du jeune Russe.

« Ce trio-là a créé de belles choses ce soir, il était plaisant à voir », a-t-il souligné. « Galchenyuk a connu son meilleur match jusqu’à présent, tant qu’à moi. Il contrôlait bien la rondelle en zone neutre et a réalisé de beaux jeux. »

Son but en deuxième période a d’ailleurs fait écarquiller les yeux de bien des partisans et coéquipiers, alors qu’il a manœuvré dans très peu d’espace et réussit à soulever le disque au-dessus de l’épaule de Zachary Fucale, après avoir capté la belle passe de Scherbak.

« Ils sont très similaires sur la glace et en-dehors de la glace, des fois ça devient mélangeant », a pour sa part déclaré celui qui complétait le trio, Brendan Gallagher, admettant au passage avoir appris au moins un mot en russe au courant de la soirée. « Ils jouent des styles vraiment semblables, ils aiment faire les mêmes jeux, donc je ne suis pas surpris que ça ait cliqué entre eux. Pour ma part, c’est facile de jouer avec eux parce que je continue à faire la même chose. »

Galchenyuk, qui évoluait encore une fois à la position de centre, n’a pas été surpris par la foule imposante, même s’il ne s’agissait que d’un match intra-équipe. « C’est ma troisième année ici et je m’y attendais », a soutenu celui qui a marqué l’unique but des Blancs. « J’ai dit à Nikita qu’on jouerait devant une salle comble, mais il ne m’a pas cru. Lorsque nous sommes sautés sur la glace, il disait ‘’Oh wow, c’est fou!’’. Je lui ai dit que durant la saison, ce serait encore plus bruyant. C’est plaisant de jouer devant ces partisans, même pour un match intra-équipe. »

Scherbak, lui, cherchait encore ses mots pour décrire l’accueil que les partisans ont offert aux joueurs. « Fou. J’ai adoré ça. Une ville merveilleuse, des gens passionnés », a-t-il tout simplement laissé tomber, visiblement encore sous le choc de sa première expérience au Centre Bell.



Vincent Régis écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Faits saillants du match
En voir plus