Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Entre les poteaux

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL -- Les Canadiens représentent l’équipe de l’heure dans la LNH et Jaroslav Halak n’y est pas étranger.

Le numéro 41 a ajouté six victoires à sa fiche en autant de rencontres, depuis qu’il est revenu du tournoi olympique, où il a représenté la Slovaquie avec brio. Durant cette séquence, Halak a présenté une moyenne de 2,00, tout en conservant une moyenne d’efficacité de 0,923.

En signant sa 23e victoire de la saison en seulement 36 rencontres, Jaroslav Halak est passé dans un club très sélect. Un club qui compte notamment dans ses rangs Patrick Roy, Dominik Hasek, Martin Brodeur et Chris Osgood.

En comptant sa plus récente performance contre les Rangers, Halak a fait grimper son pourcentage de points à 0,686 cette saison. Depuis les 20 dernières années, seulement 27 gardiens de but de la LNH ont réussi à obtenir un pourcentage de points supérieur à 0,685 en fin de saison. Dans l’histoire des Canadiens depuis 1917, seulement 10 gardiens ont atteint une telle marque à la fin de la saison régulière, dont Ken Dryden, Jacques Plante, Bill Durnan et Patrick Roy, pour ne nommer que ceux-là.

Bien que la saison ne soit pas encore terminée, à 24 ans, Halak  pourrait devenir le deuxième plus jeune gardien de but à obtenir une saison avec de tels chiffres, derrière Chris Osgood des Red Wings en 1993-1994 et en 1995-1996.

À l’heure actuelle, seulement deux gardiens dans la LNH présentent un pourcentage de points supérieur à celui d’Halak avec plus de 30 matchs joués. Il s’agit des gardiens des deux formations qui trônent respectivement au sommet de l’association de l’Est et de l’Ouest, en l’occurrence, José Théodore des Capitals de Washington et Evgeni Nabokov des Sharks de San Jose.

Si Halak continue sur sa lancée, il pourrait bien dépasser la séquence que Théodore avait établie en 2001-2002 dans l’uniforme bleu-blanc-rouge. Du 28 mars au 9 avril 2002, Théodore avait signé les sept victoires enregistrées par la formation montréalaise. Trois mois plus tard, le gardien mettait la main sur le trophée Vézina et sur le trophée Hart.

Pour l’instant, Jaro ne pense qu’à une seule chose, assurer à son équipe une place en séries. Pour ce qui est du reste, l’histoire nous le dira !

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

Voir aussi
Bonjour 6e rang!
Six et ce n’est pas fini
Classement
Rapport des Bulldogs
Maxwell rappelé des Bulldogs
En voir plus