Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Des atouts intéressants

L'entraîneur-chef Claude Julien possède plusieurs atouts dans sa manche avec la formation 2019-2020 des Canadiens

par Pierre-Antoine Mercier @CanadiensMTL / canadiens.com

BROSSARD - La tenue de Carey Price a été un facteur important dans la victoire de samedi soir au Scotiabank Arena, mais il ne faudrait pas oublier l'impact qu'ont eu les remaniements de trios de la part de Claude Julien.

Alors que le Tricolore tirait de l'arrière 3-1 après les 40 premières minutes de jeu à Toronto face aux Maple Leafs, l'entraîneur-chef a tenté de créer une étincelle en modifiant la composition de ses trios.

Julien a notamment jumelé les ailiers Jonathan Drouin et Paul Byron à Max Domi. L'effet a été quasi immédiat, alors que Drouin est parvenu à réduire l'écart grâce à son premier but de la campagne.

Video: MTL@TOR: Drouin profite d'un bond chanceux

L'entraîneur-chef des Canadiens peut profiter de la profondeur à l'attaque pour brasser la soupe.

« On a quatre lignes qui sont très bien balancées. Claude est en mesure de faire plusieurs petits ajustements avec ses trios comme il l'a fait samedi », a expliqué Drouin. « Je n'ai pas inscrit mon plus beau but, mais on a créé du momentum et on a changé le vent un peu. »

Video: Jonathan Drouin sur son début de saison

Ce n'est pas la première fois depuis qu'il est à Montréal que Julien utilise Byron pour tenter de créer quelque chose. Le rapide attaquant peut être utilisé à toutes les sauces, et même se présenter en séance de tirs de barrage pour inscrire le but vainqueur. 

Video: MTL@TOR: Byron bat Hutchinson entre les jambières

Le vétéran âgé de 30 ans reconnaît le travail qu'il doit accomplir.

« C'est mon rôle. Je crois que je suis capable de jouer avec n'importe qui sur cette équipe. Je fais de mon mieux pour créer de l'espace pour mes coéquipiers », a mentionné Byron. « Je suis très à l'aise de jouer à chaque position, que ce soit ailier droit ou gauche, et même au centre. Je suis une sorte de ''couteau suisse'' et je donne mon 110% pour aider l'équipe. »

Un autre joueur qui pourrait rentrer dans le moule de Byron chez les Canadiens est l'attaquant Jordan Weal. L'ailier âgé de 27 ans représente une autre excellente carte pour l'entraîneur de Montréal, puisqu'il peut être utilisé à l'aile, au centre et en avantage numérique.

Julien avoue que Byron et Weal rendront de fiers services au Tricolore tout au long de la saison.

« Ce sont des gars très versatiles. On peut les faire jouer n'importe où au sein de l'alignement. Ils peuvent être sur le premier trio ou sur le jeu de puissance. Paul peut également jouer en désavantage numérique. On a beaucoup de flexibilité avec ce genre de joueur. Ils sont capables de nous dépanner à différentes positions », a souligné Julien. « C'est deux anciens joueurs de centre. Ils ont beaucoup d'atouts dans leur jeu. Ils peuvent nous aider dans plusieurs situations. »

Video: Conférence de presse de Claude Julien

Lors de l'entraînement lundi au Complexe sportif Bell, Julien avait de nouveau réuni son quatrième trio composé de Byron, Weal et Nate Thompson. Ce trio avait d'ailleurs inscrit un but lors du match jeudi dernier en Caroline.

Video: MTL@CAR: Byron et Weal unissent leurs efforts

Même si la saison est encore jeune, Byron aime ce qu'il voit de son trio depuis les deux premiers matchs.

« On a beaucoup de chimie ensemble. On amène chacun quelque chose de différent. On est bon défensivement, on amène beaucoup de vitesse et on effectue un bon échec avant », a affirmé Byron. « Jordan est un joueur très intelligent. J'aime la composition des trios. On a quatre lignes qui sont très bonnes. Ça l'aide beaucoup. »

Video: Paul Byron à propos de l'attaque du Tricolore

Le joueur originaire d'Ottawa, qui a amorcé sa cinquième campagne dans l'uniforme bleu-blanc-rouge, reconnaît que l'utilisation d'un quatrième trio a beaucoup changé au fil des ans à travers la LNH.

Dorénavant, les équipes préconisent la vitesse et la jeunesse au sein de la quatrième unité. Byron croit cependant que l'identité de son trio cadre bien avec la mentalité des Canadiens.

« On regarde les autres équipes à travers la Ligue, je dirais que ça change beaucoup. Il y a plusieurs jeunes qui jouent sur des quatrième trios. C'est important pour chaque équipe d'avoir un quatrième trio qui peut amener de l'offensive », a expliqué l'ancien choix de sixième tour (179e au total) en 2007 des Sabres de Buffalo. « Notre équipe a beaucoup de profondeur. Il y a des matchs que le premier et deuxième trios vont avoir plus de difficulté, c'est important pour l'équipe que le troisième et quatrième trios soient en mesure de contribuer. »

Tweet from @CanadiensMTL: �� quel match avez-vous le plus h��te cette semaine? 📅#GoHabsGo | @jpbyron89 pic.twitter.com/LYafiCa7G4

Le Tricolore sera de retour à l'entraînement mardi sur la Rive-Sud avant de prendre la route en direction de Buffalo en vue de l'affrontement face aux Sabres ce mercredi.

En voir plus