Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

En selle cowboy

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BROSSARD – Carey Price a vraiment hâte de retrouver les feux de la rampe et ça ne saurait tarder.

Le gardien de 28 ans a participé à un premier vrai entraînement avec ses coéquipiers mercredi matin, lui qui est sur la touche depuis presque trois semaines en raison d’une blessure au bas du corps subie à Edmonton le 29 octobre.

«C’est vraiment un bon sentiment de retourner sur la glace avec les gars », a lancé Carey Price suite à l’entraînement matinal. «Quand tu es loin de tes coéquipiers, tu peux te sentir laissé de côté, peu importe à quel point les gars tentent de t’inclure et de te remonter le moral. J’étais vraiment content de participer à un entraînement de l’équipe.»

Et c’est à un entraînement relativement intense qu’a eu droit Price pour son retour, Michel Therrien mettant les bouchées doubles après avoir accordé un congé à sa formation mardi.

«J’aurai encore besoin de quelques entraînements pour retrouver mon synchronisme», a avoué le gardien originaire d’Anahim Lake en Colombie-Britannique. «À ce point-ci, j’essaie simplement d’y aller au jour le jour. Je vais participer aux entraînements et je reviendrai seulement au jeu quand je serai prêt à 100%. »

Lorsque Price s’est blessé, le pronostic avait été établi à environ une semaine. Une semaine qui s’est étirée en deux, puis en trois.

«Ça a été plus long et plus difficile que ce à quoi je m’attendais. J’ai eu l’impression d’être sur la touche pendant trois mois », a expliqué Price. «Mais heureusement, l’équipe a continué de bien performer et m’a donné la chance de prendre mon temps. »

À l’entraînement les sourires sur les visages en disaient long sur le sentiment des joueurs par rapport au retour prochain du récipiendaire des trophées Hart, Vézina, William-M-Jennings et Ted-Lindsay.

«Tu as une poussée d’énergie quand ce gars-là est sur la glace. C’est notre meilleur joueur », rappelle Dale Weise qui ne s’est pas fait prier, à l’instar de ses coéquipiers, pour applaudir le retour de Price lors des étirements. «C’est un leader dans le vestiaire. En le voyant s’approcher d’un retour au jeu comme ça, tout le monde devient fébrile. »

«Honnêtement, il pourrait revenir d’une absence de trois mois et encore faire paraître de bons gardiens pour des gardiens moyens », a poursuivi Weise. «Il a tellement de talent. Il est arrivé aujourd’hui à l’entraînement et laissez-moi vous dire qu’il n’y avait pas beaucoup de buts qui se marquaient contre lui. »

En l’absence de Price, c’est Mike Condon qui a gardé le fort et il l’a fait avec brio, ce qui permet encore plus au gardien numéro 1 des Canadiens de prendre son temps avant de revenir au jeu. D’ailleurs, les coéquipiers du gardien recrue ne sont pas prêts d’oublier l’incroyable fiche du début de carrière dans la LNH de Condon, qui présente un dossier de 7-1-2 à ses dix premiers matchs. Depuis l’absence de Price, le jeune homme a disputé sept matchs de suite pour une fiche de 4 -1-2.

«Il a fait du bon travail. Il nous a gardés dans tous les matchs qu’il a disputés. Sa meilleure qualité est d’être capable de rebondir, que ce soit après une défaite ou un but », explique le capitaine Max Pacioretty. «Il est fort mentalement, ce qui est important dans la position de gardien, surtout dans ce marché. Peu importe l’issue d’un match, il vient à l’aréna le lendemain, prêt à travailler. Il est la définition d’un vrai professionnel. C’est drôle, mais il faut donner du crédit à Carey aussi. Tout le monde veut être aussi bon que lui et faire ce qu’il fait. Il mène par l’exemple quand il est question de ces choses. »

Comme quoi même lorsqu’il ne joue pas, Carey Price peut avoir toute une influence sur ses coéquipiers. Imaginez quand il est en uniforme.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Échos de vestiaire en vrac
Rapport des IceCaps – 17 nov.
Les Canadiens et evenko unissent leurs forces au profit d'Héma-Québec
Renverser la vapeur

En voir plus