Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

En présence d'une légende

Paul Byron a participé à une démonstration de skateboard avec le légendaire Tony Hawk samedi au Parc olympique de Montréal

par Dan Braverman, traduit par Hugo Fontaine @canadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Paul Byron est habitué d'en faire voir de toutes les couleurs à ses adversaires sur la glace. C'est tout le contraire lorsqu'il est sur un skateboard.

Dans le cadre de l'événement Jackalope, présenté en fin de semaine sur l'Esplanade Financière Sun Life du Parc olympique, le numéro 41 des Canadiens a pris une pause de son entraînement estival pour sauter sur une planche à roulettes et enfiler un casque différent de celui auquel il est habitué. 

Mais il ne l'a pas fait seul puisqu'il était accompagné de la légende vivante du skateboard, Tony Hawk, qui effectuait une rare visite dans la métropole pour prendre part à la première édition de cet événement de sports d'action. Habitué d'être entouré des meilleurs de sa profession, il s'est dit impressionné par les performances de l'attaquant du Tricolore dans son environnement.

«Paul s'est bien débrouillé. Je suis sûr qu'il aurait été meilleur avec ma planche, a confié le skater de 49 ans. Ç'a aurait été moins chambranlant.»

Byron n'était pas aussi à l'aise sur une planche que sur la glace, mais c'était tout le contraire lorsque Hawk a fait faire un tour de skateboard à ses enfants.

«Absolument. S'il y a une personne à qui je fais confiance sur une planche, c'est lui», a admis le natif d'Ottawa.

Ce niveau de confiance a assurément un lien avec le fait que le père de deux enfants, Elianna et Brysen, était en présence de l'un des plus grands skaters de l'histoire de ce sport. Byron savait qu'il allait vivre quelque chose de spécial lorsqu'il appris qu'il allait le rencontrer.

Little B's turn��

Une publication partagée par Sarah Byron (@sarahannbyron) le

«C'était incroyable de voir à l'œuvre une légende vivante comme lui. Ç'avait l'air si facile, a mentionné l'auteur de 22 buts pour le Tricolore la saison dernière. C'est si simple d'en faire. Chaque enfant a déjà eu un skateboard. Mais ce qu'il fait est renversant. Le rencontrer a été vraiment cool.»

Très loin de son domicile à San Diego, Hawk était de retour à Montréal pour la première fois depuis plusieurs années. Il était bien heureux de retrouver la métropole et de faire découvrir la ville à sa famille.

«J'adore ça ici. Les gens aiment beaucoup le skate à Montréal. C'est tellement une belle ville. J'ai pu emmener un de mes enfants avec moi. Participer à Jackalope était une décision facile», explique Hawk, qui aime aller se balader sur sa planche dans le Vieux-Montréal et profiter des merveilles culinaires montréalaises lorsqu'il est en ville.

Alors que le professionnel du skateboard n'a peut-être pas beaucoup de temps à consacrer au hockey lorsqu'il est chez lui, ayant à peine l'occasion de prendre part à tous les événements de skate auxquels il voudrait être, il souligne qu'il apprécie grandement la passion principale des Québécois.

«Ce que j'aime du hockey et du basketball, c'est que tu n'attends jamais longtemps avant de voir quelque chose. C'est tellement excitant et il y a de l'action sans arrêt», a-t-il conclu.

En voir plus