Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

En forme pour le week-end - L'haltérophilie

Pierre Allard vous explique comment devenir en forme de manière optimale en essayant l'haltérophilie

par Pierre Allard @canadiensMTL / canadiens.com

Nombreux sont ceux qui aimeraient être en meilleure forme physique. Quelques petits changements dans les habitudes de vie ou dans l'entraînement pourraient avoir un impact important sur cette quête. Alors que d'innombrables options sont disponibles de nos jours, le préparateur physique du Tricolore, Pierre Allard, vous offrira ses conseils sur une base hebdomadaire afin de vous aider à atteindre cet objectif, peu importe où vous soyez. Dans sa cinquième chronique, celui qui vieille à ce que les joueurs des Canadiens soient au summum de leur forme vous explique les bienfaits de l'haltérophilie.

L'haltérophilie est un mouvement de puissance, qui ressemble beaucoup à des mouvements de hockey parce qu'on pousse vers le sol pour soulever une charge. Les mouvements d'haltérophilie aident beaucoup à la coordination des mouvements intermusculaires. Ce qu'on se rend compte avec des jeunes athlètes, c'est que la chaîne de commande des muscles ne s'effectue pas très bien. L'haltérophilie permet de travailler les muscles et la technique en même temps.

De nos jours, on commence ces exercices avec des jeunes de 8, 9 10 ou 11 ans avec des charges très, très légères, comme avec seulement un bâton de hockey. En le faisant avec uniquement le bâton, ils apprennent le mouvement et maîtrisent la technique et quand vient le temps d'ajouter des charges, ils sont à l'aise. Même pour des personnes dans la vingtaine ou la trentaine qui n'ont jamais fait d'haltérophilie et qui veulent commencer, débutez avec un bâton avant de prendre de trop grosses charges.

Quand on parle de l'haltérophilie aux gens, ils pensent seulement aux gros bonshommes trapus qu'on voit aux Jeux olympiques et qui soulèvent des charges immenses à bout de bras. Par contre, le corps et les muscles se forment avec la compression. La mise sous tension de la colonne aide à la croissance. Mais si tu utilises des charges trop lourdes, ça ne sera pas plus bénéfique. C'est pour ça que l'entraînement, en général, c'est très, très bon. Quand on est petit, on peut apprendre la technique avec un bâton. Quand on arrive à l'âge de 15, 16 ou 17 ans, on va ajouter des charges et du poids. 

Il faut aussi faire attention de ne pas nécessairement prendre des charges trop lourdes trop rapidement. Les muscles de certains jeunes ont grossi très rapidement, mais pas leurs tendons. Le risque de blessure dans ces situations est assez important. 

En voir plus