Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

En bonne santé

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Après avoir subi une chirurgie qui a mis fin à sa saison en mars, Jeff Petry est rétabli et prêt à entreprendre une nouvelle étape de sa carrière.

Le défenseur de 28 ans, qui est récemment arrivé à Montréal après avoir passé l’été chez lui au Michigan, mentionne que la procédure de guérison de son hernie sportive s’est bien déroulée et n’a pas interféré avec sa préparation pour la campagne 2016-2017.

« Il fallait que ça guérisse. Après la chirurgie j’y suis allé tranquillement pendant une semaine et j’ai amorcé la physiothérapie par la suite. Je marchais dans la piscine et puis nous avons tranquillement ajouté des exercices supplémentaires pour ultimement impliquer tout le corps et les muscles centraux », explique Petry, qui a débuté sa convalescence sous la supervision de l’équipe médicale des Canadiens au Complexe sportif Bell, jusqu’à la mi-mai.

« Avant de quitter, j’ai foulé la glace pour m’assurer que tout était en place. Tu hésites au début, mais nous avons fait des manœuvres de base. Puis nous avons travaillé sur les départs, les arrêts brusques et les pivots pour être certains qu’il n’y avait pas de problème. Comme tout allait bien, je suis rentré à la maison sans aucune restriction par rapport à mon entraînement », d’ajouter Petry, visiblement heureux la chirurgie ait été un succès.

De retour à la maison, le défenseur originaire d’Ann Arbor a repris ses activités normales. Pour un cinquième été de suite, Petry s’est entraîné chez Barwis Methods, à Plymouth au Michigan, en compagnie de quelques collègues de la LNH. Ses partenaires d’entraînement comptaient d’ailleurs quelques jeunes de Détroit, comme Dylan Larkin, Riley Sheahan et Luke Glendening.

« Après avoir pris quelques jours de congé, je suis retourné au gymnase en juin et mon entraînement s’est déroulé comme si je n’avais jamais subi de chirurgie. J’ai été surpris de voir à quel point j’étais rétabli et aussi de voir que j’étais en mesure d’augmenter le poids de mes charges. Je levais plus que par les années précédentes. C’était bon de voir ça et de me sentir encore mieux qu’avant », affirme Petry qui a amélioré ses performances sous la supervision des entraîneurs Mike Barwis et Dan Mozes. À deux semaines du camp d’entraînement, le défenseur fait osciller la balance à 210 livres, une augmentation de six livres par rapport à l’an dernier.

Quittant sa maison de West Bloomfield à l’aube chaque matin pour s’entraîner a permis au numéro 26 de passer du temps de qualité avec sa femme Julie et son jeune fils Boyd, qui a célébré son premier anniversaire le 8 août dernier.

« À l’heure où je revenais de l’entraînement, Boyd se levait, ce qui me permettait de passer un maximum de temps avec lui. Je déjeunais avec lui et je pouvais jouer avec lui. Il a sa propre personnalité maintenant », avertit Petry qui ne peut s’empêcher de sourire lorsqu’il parle du premier fils du couple. « C’est un bébé facile. Il ne se fâche que très rarement, sauf quand il n’a plus de nourriture ou qu’il est très fatigué. Au final, il te regarde et part à rire. Il est toujours en mode exploration. Chaque jour il découvre de nouvelles choses. »

Parmi les faits saillants de l’été de Petry, on compte une visite à son Alma Mater, l’Université Michigan State, à East Lansing. Le vétéran de six saisons dans la LNH a fait le voyage pour participer au camp annuel des Spartans pour les professionnels, à l’aréna Munn Ice, camp qui regroupe d’anciens joueurs pour une semaine d’entraînement.

« C’était une expérience assez cool. C’était amusant de pouvoir emmener Boyd dans le vestiaire. Beaucoup de gens n’avaient pas eu l’occasion de le voir, alors c’était bien de pouvoir passer du temps avec lui et le présenter à mes amis », fait remarquer celui qui a patrouillé la ligne bleue des Spartans de 2007 à 2010. « Pour moi c’est un moment marquant chaque année, mais quand ça arrive, ça veut aussi dire que l’été tire à sa fin. À ce moment-là de l’été, tu te rends compte que la saison approche à grands pas. »

Petry est officiellement prêt à tourner la page sur une saison où il a été forcé d’abdiquer après 51 matchs. Plus tôt cette semaine, il a amorcé son entraînement à Brossard en participant à ses séances informelles sur glace avec coéquipiers et espoirs de l’équipe. Et le défenseur est plus qu’heureux d’être de retour en ville.

« Ça fait toujours du bien de revenir et de revoir les gars. L’année dernière a été frustrante pour moi. Je n’avais jamais été blessé pour une aussi longue période auparavant. J’ai hâte de pouvoir reprendre du service et d’aider l’équipe durant toute la saison », explique Petry, qui a marqué cinq buts et obtenu 11 mentions d’aide tout en passant en moyenne 21:21 sur la glace par match l’an dernier. « En ayant eu un long été, tout le monde a pu se soigner comme il faut et se préparer pour la saison à venir. Je crois que nous aurons une très bonne équipe. »

Dans le cas de Petry, il pourra compter sur un nouveau mentor à la ligne bleue en Shea Weber.

« Je sais que j’ai encore bien des choses à apprendre et je crois que Weber pourra m’aider avec ça », de conclure Petry, un partisan de la première heure de Weber autant sur la glace qu’en dehors de celle-ci. « Je l’ai vu jouer. Je peux vraiment modeler mon jeu sur le sien. C’est tellement dur de l’affronter, il est tellement fort et a tout un tir. Il va aider dans le vestiaire aussi et il aidera à ce que tout le monde soit plus près les uns des autres. »

Matt Cudzinowski écrit pour canadiens.com. Traduit par Vincent Cauchy.

VOIR AUSSI
Les billets pour les matchs de la saison régulière 2016-2017 au Centre Bell en vente samedi dès 10 h 
Dévoilement du nom pour l'équipe de l'AHL à Laval 
Sean Burke se joint au Club de hockey Canadien à titre de recruteur professionnel 
De grosses attentes 
Des arrivées attendues 

En voir plus