Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

En attendant...

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Après avoir fait une très bonne première impression en septembre dernier au Centre Bell, deux espoirs étaient de retour sur le lieu du crime ce dimanche.


Alors que les Bulldogs de Hamilton croisaient le fer contre les Sénateurs de Binghamton sur la glace des Canadiens, Yannick Weber, avec deux buts, et Max Pacioretty, avec un autre, ont mené l’attaque du club-école du Tricolore dans un revers de 5 à 3 devant 14 446 spectateurs présents pour voir le futur des Canadiens à l’œuvre.

« C’était agréable d’être de retour », a admis Weber, qui a montré tout son talent en inscrivant ses deux filets en 68 secondes. « J’ai eu quelques bons matchs ici lors du calendrier préparatoire et marqué quelques buts. Je me sens bien dans ce vestiaire et de patiner sur cette glace devant tous ces partisans. »

Les sentiments étaient tout aussi partagés entre les amateurs et Pacioretty, lui qui a eu droit à une pluie d’applaudissements lors de l’annonce de l’alignement de départ.

« Jouer devant cette foule, et nous ne sommes même pas l’équipe locale ici, c’est une sensation incroyable », a admis Pacioretty. « Cela donnerait à n’importe qui le goût de se donner à fond. »

Évoluer au Centre Bell est une chose spéciale pour les joueurs des Bulldogs qui ne demanderaient rien de mieux que de pouvoir fouler cette glace sur une base quotidienne dans un avenir rapproché.

« Je crois que nous avions un peu plus de pression », a indiqué l’entraîneur-chef Don Lever. « Des fois, lorsque des joueurs essaient d’épater la galerie, ils essaient trop fort et en font trop. Mais l’ambiance était extraordinaire pour nos gars. »

Avec le regard attentif de la direction des Canadiens depuis la galerie de presse, tant Weber que Pacioretty ont démontré pourquoi le Tricolore avait bien fait de les sélectionner en 2007. : Weber montrant sa capacité à diriger l’attaque massive tandis que Pacioretty y est allé d’une belle manœuvre pour déjouer Brian Elliott.

À leur première saison professionnelle, les deux jeunes hommes s’adaptent peu à peu au niveau de jeu de la LAH. Avec leurs succès sur la glace des Canadiens, ils espèrent qu’une nouvelle opportunité se présentera, mais ils savent également que tout arrive à point à qui sait attendre.

« Tu dois continuer d’être patient », a confié Weber. « J’ai beaucoup à apprendre cette saison et je crois que j’apprends beaucoup à chaque match. »

Après un lent départ, Pacioretty sait maintenant ce que la vie chez les pros représente et exige. Confortablement installé, il sait ce qu’il a à accomplir pour franchir la prochaine étape.

« J’espère que mon tour viendra », a expliqué l’attaquant qui vient de fêter ses 20 ans. « Je dois continuer à m’améliorer. Tout ce que je dois faire est de continuer à travailler fort et de belles choses se produiront. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

En voir plus