Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Elmer Lach s'éteint à l'âge de 97 ans

par Staff Writer / Montréal Canadiens

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

MONTRÉAL – C'est avec grande tristesse que le Club de hockey Canadien a appris le décès d'Elmer Lach à l'âge de 97 ans. L'ancien joueur de centre, qui a pivoté le célèbre trio de la « Punch Line » en compagnie de Maurice Richard et Toe Blake, était l'ainé parmi les anciens joueurs de la LNH depuis le décès d'Albert Suomi, à l'âge de 100 ans, en septembre 2014.

« Tous les membres de l’organisation des Canadiens sont profondément peinés et touchés par le décès de M. Lach. Elmer Lach était un joueur déterminé qui a connu une grande carrière avec les Canadiens, et qui est devenu un membre important de la communauté montréalaise. Au nom de la famille Molson, et de tous les membres de l’organisation du Club de hockey Canadien, j’offre mes plus sincères sympathies aux membres de sa famille,» a souligné le président du Club de hockey Canadien, M. Geoff Molson.

Né à Nokomis, en Sakatchewan, le 22 janvier 1918, Elmer Lach a grandi en jouant au hockey dans sa province natale. En 1935-1936, il faisait ses débuts chez les juniors, disputant deux matchs avec les Abbotts de Régina avant de se joindre aux Beavers de Weyburn, puis des Millers de Moose Jaw de la ligue senior de la Saskatchewan, un des nombreux clubs faisant partie du réseau de clubs sous la tutelle des Canadiens. Il a d’ailleurs remporté la coupe Allan en 1939-1940.

En 1940, il quitte la Saskatchewan avec ses patins et pour seul bagage un habit, pour prendre part au camp d'entraînement des Canadiens. Quelques semaines plus tard, il signera son premier contrat avec le Tricolore sous la direction de l'entraîneur Dick Irvin. En 1942-1943, il formera un trio en compagnie de Tony Demers et du jeune Maurice Richard et se hissera au 8e rang des pointeurs de la LNH. Il sera un artisan de la conquête de la coupe Stanley par les Canadiens en 1944, une première en 13 saisons. Fabricant de jeu hors-pair, il établira un record de la LNH en 1944-1945 avec 54 mentions d'aide.

Outre ses trois conquêtes de la coupe Stanley, en 1944, 1946 et 1953, Elmer Lach remportera le trophée Hart, étant choisi joueur le plus utile à son équipe en 1944-1945. Il méritera de plus le trophée Art-Ross, à titre de meilleur pointeur du circuit en 1947-1948. Lach avait aussi mené les pointeurs du circuit avec 80 points en 1944-1945, avant l'instauration du trophée Art-Ross. En carrière, Lach a disputé 664 matchs, amassant 623 points, dont 215 buts, en saison régulière. En séries, il a ajouté 64 points, incluant 19 buts, en 74 rencontres. Il a également mené la LNH pour les aides (12) et les points (17) lors des séries en 1945-1946.

Au terme de sa carrière active (il était au sommet des pointeurs dans l’histoire de la LNH au terme de la saison 1953-1954), Elmer Lach a été entraîneur des Canadiens juniors en 1954-1955 et des Royals de Montréal de 1955 à 1958, avec qui il a remporté le trophée Thomas O'Connell en l'emportant aux dépens des Cataractes de Shawinigan (1955-1956).

Elmer Lach a été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1966 et c'est lors des cérémonies du Centenaire des Canadiens, le 4 décembre 2009, que son chandail numéro 16 a été hissé dans les hauteurs du Centre Bell en témoignage de son inestimable contribution aux succès des Canadiens entre 1940 et 1954.

En voir plus