Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Dynasties : Les Canadiens vs. le King

LeBron James participera à une septième finale consécutive, un exploit dans l'histoire moderne du sport professionnel

par Vincent Régis @canadiensmtl / canadiens.com

MONTRÉAL - Atteindre la finale une fois, c'est bien, deux fois, c'est mieux… sept fois? De suite?

C'est l'exploit qu'a réalisé LeBron James, qui prendra part jeudi soir au premier match de la finale du championnat de la NBA, pour une septième saison consécutive - trois fois avec les Cavaliers de Cleveland, quatre fois dans l'uniforme du Heat de Miami. Il tentera de remporter le trophée Larry O'Brien pour la quatrième fois de sa carrière.

Peut-on ainsi parler de la dynastie LeBron James? Même si ce terme est habituellement réservé aux équipes, il peut très bien s'appliquer à un seul athlète dans cas-ci.

À titre de comparaison, la dynastie que les Canadiens formaient dans les années 50 a participé à 10 finales de la Coupe Stanley consécutives entre 1950-1951 et 1959-1960, remportant le précieux trophée à six occasions.

Quatre joueurs ont fait partie des équipes qui ont atteint chacune de ces finales, soit Doug Harvey, Bernard Geoffrion, Tom Johnson et Maurice Richard - ce dernier n'a toutefois pas participé aux séries de 1954-1955 en raison de sa suspension.

Huit autres joueurs ont disputé au moins sept finales consécutives : Dickie Moore (neuf fois), Jacques Plante, Bert Olmstead, Floyd Curry et Gerry McNeil (huit fois) et Jean Béliveau, Dollard St-Laurent et Ken Mosdell (sept fois).

Comme LeBron James et les Cavaliers, qui feront face aux Warriors de Golden State pour une troisième année consécutive, les Canadiens étaient aussi habitués de revoir les mêmes visages : ils ont rencontré les Red Wings à quatre reprises durant cette décennie, dont trois fois de suite entre 1954 et 1956.

Les probabilités étaient toutefois bien meilleures qu'aujourd'hui, alors que la Ligue n'était constituée que de six équipes.

Dans un circuit à 30 formations, l'exploit de King James est encore plus impressionnant.

C'est à se demander s'il ne pourrait pas non plus exceller sur patins. Après tout, il a bien déjà «offert ses services» aux Browns de Cleveland dans la NFL, alors pourquoi pas un petit essai au hockey?

Video: Un athlète d'un autre sport dans ton équipe?

En voir plus