Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Du piquant jusqu'à la fin

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – Les Canadiens ont fait vivre plusieurs émotions à leurs partisans jusqu’à la fin dans cette victoire importante face aux Maple Leafs.



Vous l’avez souvent entendu, les matchs Montréal-Toronto ont toujours quelque chose de spécial, surtout lorsqu’ils sont présentés le samedi soir devant un auditoire national. Après avoir pris les devants par deux buts au milieu du premier vingt, mettant au silence les nombreux partisans torontois présents au Centre Bell, les visiteurs se sont finalement inscrits au tableau et n’ont jamais ralenti.
Faits saillants de la rencontre

Ce qui devait arriver, arriva et le vent a complètement changé de direction au troisième vingt lorsque les Torontois ont finalement pris l’avance avec deux buts inscrits coup sur coup. Mais comme ils l’ont fait à plusieurs reprises cette saison, les joueurs du bleu-blanc-rouge n’ont pas baissé les bras et sont revenus de l’arrière, avec en tête Max Pacioretty, qui a terminé la soirée avec deux buts, dont celui de la victoire en prolongation.

« Nous avions préparé un jeu mais je dois blâmer P.K. parce qu’il n’a pas réussi son mandat », a lancé Pacioretty à la blague, qui s’est approché à un but du plateau des 30 buts suite à son match de samedi. « La fois d’après il était seul mais son bâton a brisé. La rondelle a tout de même abouti dans le filet. C’est incroyable de travailler fort continuellement et d’être en mesure de l’emporter. Nous n’avons pas notre meilleur joueur présentement, ça démontre donc beaucoup le caractère de notre équipe avec cette victoire ce soir. Tout le monde dans ce vestiaire est confiant en son jeu à l’heure actuelle. »

Faisant sentir sa présence partout sur la patinoire au cours de la rencontre, Subban a justement été au milieu de quelques séquences déterminantes dans l’histoire du match. Quelques minutes après avoir été incapable de rattraper James van Riemsdyk qui s’est échappé en infériorité numérique pour ramener les deux équipes à la case départ, le récent médaillé d’or à Sotchi a fait parler son bâton, permettant à son tour à son équipe de pouvoir rattraper les Leafs qui avait pris les devants quelques instants plus tôt.

Après s’être ressaisis justement après la remontée des visiteurs, le Tricolore a profité d’un temps d’arrêt pour se calmer et pour se concentrer sur le fait qu’un match de hockey dure 60 minutes et qu’il avait amplement le temps de revenir dans la rencontre.

« Je crois que nous avons joué un bon match. Nous avons été malchanceux à quelques reprises, comme lorsque Marky était sur le long de la bande. Il réussit ce jeu 10 fois sur 10, mais on dirait que la rondelle a eu un mauvais bond dès qu’elle a quitté son bâton», explique Subban sur le jeu qui a mené au but de van Riemsdyk en troisième période. « Mais le match s’est ouvert graduellement. Bernier a bien joué, tout comme Buds qui s’est illustré à quelques reprises pour nous. Les deux gardiens ont très bien joué. Les deux équipes avaient besoin de ces points, je suis simplement heureux que nous avons réussi à les obtenir ce soir. »

Suite à cette victoire acquise en surtemps, Montréal a légèrement augmenté son avance sur Toronto au classement. Avec le mois de mars maintenant d’entamé, ces points pourraient s’avérer être capitaux lorsque ces deux équipes se retrouveront pour une cinquième et dernière fois cette saison, le 22 mars.

Toutefois, ce prochain duel est loin dans les pensées des Canadiens puisqu’ils s’envoleront dimanche en direction de la Californie, où ils disputeront leurs quatre prochaines rencontres sur la côte Ouest américaine. Avec quatre matchs qui ne seront pas de tout repos face à quelques puissances de l’Association de l’Ouest, l’entraîneur-chef du Tricolore ne veut pas regarder trop loin et éviter de penser que ce prochain périple sera déterminant pour les siens.

« Cette semaine c’est un point tournant, mais la semaine d’après est un autre point tournant », admet Michel Therrien, de qui la troupe disputera quatre parties en six soirs au cours de la prochaine semaine. « Tous les matchs sont importants. Je ne regarde pas ça comme un voyage qui ne sera pas facile. Il faut vivre le moment présent et prendre un match à la fois. Il ne faut pas regarder trop loin. »

Comme ils l’ont fait samedi face aux Leafs.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Faits saillants
Sommaire
Le jeu des chiffres - 1er mars 2014
Q&R de La Première Ligne: Stéphane Richer et Geoff Molson
Sur la bonne voie
 

En voir plus