Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Deux espoirs toujours dans la course

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL -- Il ne reste que quelques semaines avant que les séries éliminatoires débutent dans la LNH. Dans les rangs juniors, celles-ci sont amorcées depuis un peu plus de 10 jours déjà. Voici un petit suivi de ce que les espoirs des Canadiens ont fait jusqu’à présent.


Dans la LHJMQ, les deux représentants des Canadiens connaissent leur sort à l’heure qu’il est. L’Océanic de Rimouski a balayé les honneurs de la série quatre de sept les opposant aux Saguenéens de Chicoutimi. Olivier Fortier a touché le fond du filet à trois reprises pour cumuler six points, au cours de la première étape des séries éliminatoires. Il a notamment connu une soirée de quatre points lors du deuxième match de la série, marquant deux fois et obtenant deux passes. Le prochain adversaire de l’Océanic n’est pas encore connu, mais pourrait être déterminé ce soir si les Remparts l’emportent sur le Drakkar, l’équipe de Patrick Roy menant déjà la série 3-1.

Le sort de Robert Mayer des Sea Dogs de Saint-John est tout autre, alors que les Screaming Eagles du Cap-Breton ont balayé la série. Le gardien originaire de Havirov en République tchèque a fait face à une moyenne de 35,2 tirs par match et s’en est tiré avec une moyenne d’efficacité de 0,858. Mayer a réussi à amener son équipe en prolongation lors du premier match, mais ils ont malheureusement subi la défaite. Le Cap-Breton n’a jamais regardé derrière.

Dans la Ligue de hockey de l’Ontario, les Bulls de Belleville ont quelques difficultés à venir à bout des Wolves de Sudbury. Malgré les 45 tirs dirigés par les Bulls lors du match de mercredi dernier, le gardien des Wolves, Andrew Loverock, est resté de marbre, n’accordant que deux buts à l’adversaire. Jusqu’à présent dans cette série, le défenseur P.K. Subban a quatre aides en cinq rencontres. Les Bulls mènent actuellement la série 3-2 et le prochain match aura lieu lundi prochain.

Les Petes de Peterborough ont été blanchis dans la série par le Battalion de Brampton. Malgré les quatre défaites inscrites à sa fiche, dont une en prolongation, le gardien Jason Missiaen a bien fait, conservant un pourcentage d’efficacité de 0,904. Le deuxième match de la série a nécessité la prolongation et c’est principalement grâce à la performance de Missiaen, qui a fait face à un impressionnant barrage de 64 tirs tandis que son équipe n’avait dirigé que 14 tirs sur le filet adverse.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com
En voir plus