Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Deslauriers : On n'est jamais aussi bien que chez soi

L'attaquant a accepté une prolongation de contrat de deux ans avec le Tricolore lundi

par Vincent Régis @CanadiensMTL / canadiens.com

En vrac : Nicolas Deslauriers

Prolongation de contrat de deux ans pour Deslauriers

Nicolas Deslauriers a réagit à sa prolongation de contrat de deux ans avec les Canadiens lundi à Philadelphie

  • 03:27 •

PHILADELPHIE - Pour Nicolas Deslauriers, il n'y a rien de mieux que la maison.

L'attaquant originaire de LaSalle a accepté une prolongation de contrat de deux ans avec le Tricolore lundi, ont annoncé les Canadiens en après-midi.

«C'est ce qu'on voulait, on désirait rester à Montréal avec la famille et on est contents que ce soit fait, a confié Deslauriers, en expliquant que le processus de négociation s'était déroulé assez rapidement.

«Mon agent m'a appelé après l'entraînement pour me dire qu'on avait de bonnes chances d'accepter cette offre-là... et ça s'est fait 30 secondes après.»

Deslauriers aurait pu devenir joueur autonome sans compensation à la fin de la présente saison et ainsi offrir ses services aux 30 autres équipes du circuit, mais a préféré y aller pour la sécurité.

«Tous les joueurs en veulent toujours plus, mais j'ai une famille, des enfants. J'adore Montréal, c'est l'endroit où j'ai toujours dit que je voulais jouer, a ajouté le numéro 20. C'est quelque chose de spécial de jouer ici, surtout en tant que Québécois.»

Video: COL@MTL: Deslauriers ouvre le pointage

Acquis par les Canadiens des Sabres de Buffalo à la veille du premier match de la saison, Deslauriers a amorcé la campagne avec le Rocket de Laval avant d'être rappelé par le grand club à la mi-novembre. Depuis, il a inscrit sept buts, amassé trois mentions d'aide et distribué 160 mises en échec en 36 matchs. Il n'est jamais retourné sur la Rive-Nord. 

«Je l'ai dit que j'étais fier de porter ce chandail, que j'étais fier quand j'étais à Laval d'être dans l'organisation, mais que ce n'était pas là que je voulais jouer, a indiqué le choix de troisième tour des Kings de Los Angeles en 2009, qui a disputé 14 matchs sur l'Île Jésus avant d'être rappelé par le Tricolore. 

«Je voulais jouer avec les Canadiens et maintenant, je veux que ce soit dur de m'enlever ce chandail.»

Video: MTL@CGY : Deslauriers bat Smith sur le retour

Si l'équipe connaît des difficultés cette saison, Deslauriers a bon espoir de pouvoir vivre une première expérience éliminatoire en carrière d'ici la fin de son contrat. 

«J'ai été dans cette situation lors des deux dernières années avec Buffalo, c'est certain ce n'est pas le fun. Je suis content d'être ici pour le reste de la saison, et pour les deux prochaines, ce sera bien meilleur que ce ne l'est cette année», a conclu Deslauriers.

En voir plus