Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Des gardiens prêts

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Marc Denis
MONTRÉAL – La saison régulière est bel et bien terminée. Il faut maintenant se remettre au travail. Aux yeux des Bulldogs, ce travail inclura une longue présence en séries éliminatoires.


Une invitation à la grande danse de fin de saison dans la Ligue américaine, ce n’est pas nouveau pour Hamilton; en 13 ans, depuis que l’équipe a fait ses débuts dans la Ville de l’acier, les Bulldogs ont fait 10 apparitions en séries éliminatoires, incluant cette année. Ils se sont également rendus à la finale de la coupe Calder trois fois, raflant les grands honneurs il y a seulement deux ans.

Les gardiens de but représentent la pierre angulaire d’une course victorieuse dans les séries et bien que l’expérience des Bulldogs à l’avant soit relativement mince, les succès des hommes masqués devant le filet rivalisent avec n’importe quel tandem de la LAH.

Alors que Marc Denis s’est occupé de la majeure partie du boulot, Cedrick Desjardins a démontré un talent plus grand que celui d’un gardien de but de deuxième ordre, lorsqu’il a eu à se tenir devant le filet. Le duo s’est classé parmi le top 20 pour la moyenne de buts contre et a terminé au 10e et 11e rang respectivement, pour le pourcentage d’arrêts. Hamilton est une des deux équipes qui compte deux cerbères dans le top 20 dans les deux catégories; les Admirals de Milwaukee, le club-école des Predators de Nashville, sont l’autre équipe.

Une décennie a peut-être passé depuis que Denis a été en uniforme pour des séries éliminatoires, mais l’expérience y est quand même. Le curriculum vitae du gardien de 31 ans contient deux médailles d’or aux Championnats du monde de hockey junior en 1996 et en 1997 et une participation aux finales de la LHJMQ, ainsi qu’au tournoi de la coupe Memorial. Il a également aidé les Bears de Hershey à remporter la coupe Calder en 1997. Quatre ans plus tard, Denis a appris de l’un des meilleurs, alors qu’il était le deuxième gardien de l’Avalanche du Colorado, derrière Patrick Roy, dans la conquête de la coupe Stanley en 2001.

Cedrick Desjardins
Il peut-être fiché comme une recrue dans la Ligue américaine, mais Desjardins est loin de ce statut lorsqu’il est question de séries éliminatoires. Il y a un an, il a remporté la coupe Kelly de l’ECHL, avec les Cyclones de Cincinnati. L’athlète de 23 ans a aussi participé aux finales de la LHJMQ et de la coupe Memorial en 2004-2005 et 2005-2006, gagnant le Saint-Graal du hockey junior lors de sa seconde participation.

Les Bulldogs amorcent donc les séries sur un nuage, avec cinq victoires de suite en poche pour terminer la saison régulière. L’offensive a trouvé son rythme durant cette séquence, marquant au moins trois buts dans quatre de ces matchs et allouant plus de deux buts une seule fois. Ils ont limité la compétition à moins de 30 tirs par match durant cette séquence victorieuse.

Alors que les séries éliminatoires sont considérées par plusieurs comme une nouvelle saison où tout peut arriver, la troupe de Ron Wilson a le gros bout du bâton contre les Griffins. Ils ont remporté quatre des six rencontres entre les deux formations en 2008-2009. Cedrick Desjardins a obtenu trois de ces victoires et David Desharnais a marqué le but gagnant à deux reprises.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

À lire également:
Dany Massé sous contrat avec les Canadiens
En voir plus