Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Des erreurs coûteuses

par Staff Writer / Montréal Canadiens
DÉTROIT – Certaines défaites sont plus difficiles à avaler que d’autres. Celle de jeudi soir a assurément laissé un goût amer chez les Canadiens.


Pour une deuxième fois en deux rencontres, les Canadiens ont laissé filer leur avance en troisième période en l’espace de très peu de temps. Un scénario qui ne plait pas du tout aux joueurs dans le vestiaire, ni à leur entraîneur-chef.

« C’est évidemment décevant », a laissé savoir Max Pacioretty, le capitaine de la formation montréalaise visiblement déçu de la marque finale de 3 à 2 à Détroit. « Si nous avions les réponses, des choses comme celles-ci ne se produiraient pas. Ce n’est tout simplement pas assez bon. »

« L’effort était là, mais on fait des choses qui ne pardonnent pas », a ajouté l’entraîneur-chef Michel Therrien à la suite de la rencontre. « Mauvaise punition sur le but égalisateur, mauvais revirement sur le but gagnant. Ce sont des choses qui ne pardonnent pas. »

Bien que les résultats soient insatisfaisants, les Canadiens essuyant leur quatrième revers consécutif, il y a certains côtés positifs à tirer des quelques dernières rencontres.

« Nous devons trouver un moyen d’arriver à résister à ces matchs. Nous faisons beaucoup de bonnes choses. Nous devons trouver un moyen de gagner », a affirmé Tomas Plekanec, notant que, malgré la performance générale de l’équipe, ce sont les petites erreurs qui ont fini par peser très lourd dans la balance. « Nous devons jouer 60 minutes et trouver un moyen de marquer plus de buts. C’est difficile de gagner avec un ou deux buts. […] Nous en avons parlé beaucoup ensemble. Il faut recommencer à marquer de moins beaux buts autour du filet, et des buts comme le leur, dévié sur un patin. »

Malgré tout, les quelques espoirs des Canadiens rappelés en renfort pour combler aux blessures des Gallagher, Mitchell et Smith-Pelly font bonne figure lors des dernières rencontres.

Charles Hudon, qui disputait jeudi soir sa toute première rencontre dans la LNH après avoir été rappelé pour la première fois lundi, a obtenu son premier point avec le grand club lorsque Sven Andrighetto s’est emparé de sa rondelle libre qui s’était faufilée derrière le gardien Petr Mrazek. Pour Andrighetto, il s’agissait d’un quatrième but en neuf rencontres avec le Tricolore cette saison.

« Je savais qu’il y avait une certaine chimie entre ces deux joueurs », a commenté Therrien à propos du travail des numéros 42 et 54, qui évoluaient sur le même trio avec les IceCaps de St. John’s. « Ils ont fait beaucoup de bonnes choses. »

L’attaquant québécois aurait certainement voulu célébrer son premier point dans la LNH avec une victoire mais, malgré la défaite, s’est dit satisfait de ce qu’il a démontré à son premier match avec le Tricolore, lors duquel il a passé 8:14 sur la glace.

« C’est sûr que c’est difficile de perdre lorsqu’on a l’avance », a soutenu Hudon. « Pour mon premier match, je suis content. J’étais heureux au début du match – nerveux, c’est sûr et certain. Quand ça a commencé, je pense que j’étais prêt. Ça a bien été aujourd’hui. »

Hudon pouvait d’ailleurs compter sur des partisans très spéciaux dans les sièges 7, 8 et 9 de la rangée 12 dans la section 116 du Joe Louis Arena à Détroit, certains membres de sa famille s’étant déplacés pour assister au premier match du jeune attaquant.

« Ça représente beaucoup. Ils étaient seulement trois aujourd’hui, mais toute ma famille était derrière moi, devant l’écran. C’est un beau moment pour eux aussi, pas juste pour moi », a indiqué Hudon, se remémorant l’appel qu’il a fait à son père lorsqu’il a su qu’il serait en uniforme jeudi soir. « J’ai appris la nouvelle à deux heures du matin. C’est mon père que j’ai appelé en premier. Il a tout de suite réservé son vol. C’est une chose que j’apprécie. Ils sont toujours derrière moi. »

Parions qu’il risque d’y avoir quelques sièges de plus au nom de Hudon samedi soir, au Centre Bell, alors que les Canadiens tenteront de mettre fin à leur difficile séquence en affrontant les Sénateurs d’Ottawa.

Élise Robillard écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
  Faits saillants: Red Wings @ Canadiens
  Échos de vestiaire
Le jeu des chiffres - 10 décembre 2015 
Les hommes du Michigan
Quarante-deux secondes ont suffi

En voir plus