Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Derrière les lignes ennemies : Teuvo Teravainen sur Artturi Lehkonen

L'attaquant des Hurricanes nous parle de son ami de longue date

par Hugo Fontaine @CanadiensMTL / canadiens.com

Malgré leurs confrontations sur la glace, les joueurs de la LNH réussissent néanmoins à forger de solides amitiés loin de la patinoire. Nous avons pensé qu'il serait intéressant, dans ce cas, de faire du repérage dans les vestiaires adverses afin de dénicher un joueur ennemi qui nous permettrait d'en apprendre un peu plus sur un joueur des Canadiens. Ce mois-ci : l'attaquant des Hurricanes de la Caroline Teuvo Teravainen nous parle d'Artturi Lehkonen, son ancien coéquipier avec l'équipe nationale finlandaise.

Artturi et toi avez évolué ensemble à quelques occasions avec l'équipe nationale de la Finlande, mais vous êtes également de très bons amis, n'est-ce pas?
TEUVO TERAVAINEN :
Exact. On s'est rencontrés il y a quelques années et on a joué ensemble quelques fois. On a été cochambreurs et compagnons de trio au Championnat du monde de hockey junior. C'est un très bon gars.

Quelle a été ta première impression de lui?
TT :
Je pense que les Finlandais sont un peu gênés au début. Mais lorsqu'on commence à être à l'aise, on découvre que c'est un très un bon gars qui aime beaucoup parler.

Vous êtes-vous affrontés lorsque vous étiez plus jeunes, au hockey mineur?
TT :
On a joué à quelques reprises l'un contre l'autre. Pas souvent, mais quelques fois. 

À quel point était-ce cool de gagner ensemble la médaille d'or au Championnat du monde de hockey junior en 2014? Surtout que votre pays n'avait pas remporté ce tournoi en 16 ans.
TT :
C'était tellement amusant, une des plus belles expériences de ma vie. On a affronté la Suède en finale et c'était l'équipe hôtesse. Gagner ce tournoi avec les gars qu'on avait dans l'équipe a été grandiose. Particulièrement parce que notre pays n'avait pas remporté beaucoup de tournois auparavant.

Puisque tu as évolué dans la LNH quelques années avant qu'Artturi arrive à Montréal, t'a-t-il consulté avant de décider de faire le saut en Amérique du Nord? 
TT :
Un peu. Il jouait en Suède, alors il vivait déjà seul. Il savait ce que c'était de joueur au hockey professionnel, mais on en a discuté un peu. On passe du temps ensemble chaque été.

Que faites-vous lorsque vous vous voyez durant l'été?
TT :
On aime tous les deux jouer au tennis. En fait, on joue à n'importe quoi. On est deux compétiteurs qui n'aiment pas perdre. Ça donne habituellement de bonnes batailles. Peu importe à quoi : tennis, PlayStation, c'est toujours drôle.

Qui l'emporte habituellement au tennis?
TT :
J'ai gagné la dernière fois, donc je suis le champion en titre. (rires)

On a entendu dire que vous êtes allés à Universal Studios, à Orlando, lors de votre dernier congé pendant la saison. Artturi a mentionné qu'il a eu besoin de temps pour récupérer des maux de tête causés par les manèges. Étais-tu aussi mal en point que lui?
TT :
(rires) C'était assez fou. C'est un vraiment bel endroit et bien sûr, nos têtes tournaient un peu. Mais on a eu du plaisir.

Lorsque tu as remporté la coupe Stanley avec les Blackhawks il y a quelques années, tu as pu passer une journée avec la coupe en Finlande. As-tu invité Artturi à ton party?
TT :
Il était là. Tous mes amis étaient sur place. Il y avait aussi beaucoup de joueurs de hockey et d'anciens de mes coéquipiers en Finlande. On est allés dans un petit endroit à Helsinki. C'était vraiment une belle journée.

Il a mentionné qu'il ne voulait pas toucher à la coupe, de peur que ça lui porte malchance. As-tu des preuves prouvant le contraire?
TT :
(rires) Je ne crois pas qu'il l'ait touché. Plusieurs gars disaient qu'ils ne le feraient pas, mais ils l'ont fait plus tard dans la soirée.

Y a-t-il quelque chose à propos d'Artturi que peu de gens savent et que tu pourrais nous confier?
TT :
Il ne boit pas de coke ni de jus. C'est très bizarre. Qui n'aime pas les boissons gazeuses?! (rires)

En voir plus