Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Demeurer dans la course

Le Tricolore est toujours dans la course et croit amplement en ses chances de participer à la danse du printemps

par Dan Braverman, traduit par Pierre-Antoine Mercier @CanadiensMTL / canadiens.com

BROSSARD - De retour au travail après la défaite de samedi par la marque de 2-0 contre les Blackhawks de Chicago, les Canadiens sont confiants en prévision des dix dernières rencontres de la saison régulière.

Et même si se faire blanchir après avoir décoché 48 lancers au filet peut sembler décevant, le Tricolore voit tout de même la chose du bon côté.

« Ce n'est pas un manque d'effort. Il y a trois matchs sur six que j'ai joués et que je crois que nous aurions dû gagner, mais que nous avons perdu », a décrit le nouveau venu Jordan Weal, qui a été acquis à la date limite des transactions des Coyotes de l'Arizona. « Nous avons décoché énormément de tirs et nous avons eu nos chances. Les choses ne vont simplement as de notre côté en ce moment. Nous devons continuer à travailler fort, mettre des rondelles au filet et le vent va changer de bord ».

Video: Weal sur l'importance de continuer à travailler

Le joueur de centre Phillip Danault croit que le Tricolore a tous les ingrédients pour connaître du succès, mais croit que la chimie de l'équipe est son atout le plus important.

 « On est tellement un groupe qui a une bonne chimie autant sur la glace qu'en dehors. Les derniers matchs on s'est un peu éloigné de ça », a expliqué Danault, qui a atteint un sommet en carrière avec 46 points en 71 matchs cette saison. « On a joué un peu nerveux. Je pense que ça va être la différence pour les prochains matchs. Il faut revenir à la base, s'amuser et suivre notre système. On n'est pas là pour rien. On a travaillé tellement fort toute l'année et ça ne devrait pas changer ».

Video: Phillip Danault sur la chimie dans le vestiaire

L'entraîneur-chef Claude Julien a affirmé que, même si certains nouveaux joueurs, tel que Weal pourrait avoir de la difficulté à s'intégrer, il pense que la chimie à laquelle Danault fait référence est aussi vivante et florissante que jamais et que son équipe est dans le même état d'esprit que depuis le début de la saison.

« J'ai commencé cette entrevue en vous disant que nous sommes toujours dans le coup. Nous travaillons fort à chaque jour et nous donnerons tout ce que nous avons à Philly. C'est ce qui compte », a-t-il dit. « Pour moi, je ne suis pas inquiet pour aucun joueur et certainement pas pour la chimie. Rien n'a changé ».

Video: Conférence de presse de Claude Julien

Les Canadiens sont présentement en dehors du portrait des séries, et feront face à un gros test mardi à Philadelphie. Une victoire pourrait leur permettre de se rapprocher à seulement un point des Blue Jackets de Columbus, mais une défaite en temps réglementaire donnerait l'occasion aux Flyers de se rapprocher à un point du Tricolore.

Le meilleur buteur de l'équipe croit également que la chimie de l'équipe les aidera à revenir dans la bonne direction.

« Je crois que ce groupe a fait un bon travail. Nous savons que nous avons des gros matchs à jouer. Nous devons gagner des matchs. Nous avons travaillé très fort lors des 72 premières rencontres », a partagé Brendan Gallagher. « Pour les dix derniers matchs, nous allons présenter la même énergie de travail. Nous sommes confiants que nous allons obtenir les résultats ».

Le processus

Julien a d'ailleurs pris quelques minutes pour expliquer la raison pour laquelle Jesperi Kotkaniemi n'a disputé que deux présences en troisième période contre Chicago et n'a été utilisé que durant 7min56s de temps de jeu samedi soir.

Pour le vétéran entraîneur de 1175 matchs derrière un banc de la LNH, le tout fait partie du processus d'apprentissage pour le troisième choix au total de l'encan de 2018.

« Le jeune de 18 ans va être un joueur incroyable pour cette organisation dans les années à venir. Ça fait partie du processus d'apprentissage pour un jeune joueur. C'est de prendre un peu d'expérience. Nous n'avons rien fait de mal », a souligné Julien. « Je ne crois pas qu'il est découragé. Je ne crois pas que cela a affecté son développement. C'est simplement une situation dans laquelle tu dois t'asseoir avec le joueur et discuter de ce qu'il doit faire pour s'améliorer et devenir un meilleur joueur ».

Les Canadiens affronteront les Flyers de Philadelphie mardi dès 19h00 au Wells Fargo Center.

En voir plus