Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Demandez et vous recevrez

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL - Le souhait de l’entraîneur-chef du Tricolore a été exaucé.


Tandis que seulement trois joueurs différents avaient trouvé le fond du filet pour les Canadiens lors des trois premiers matchs de la série contre les Penguins, Jacques Martin souhaitait voir d’autres joueurs faire scintiller la lumière.

« Les buts doivent venir de quelque part, surtout après avoir disputé un match qui s’est terminé 1-0 », a expliqué Dominic Moore. « Des fois, les buts viendront de l’avantage numérique. Certains soirs, ce seront vos joueurs vedettes. D’autres soirs, ce seront les défenseurs. Ce soir, les buts sont venus des troisième et quatrième trios. »

Blanchi à ses dix premiers matchs en séries, la recrue de 23 ans Tom Pyatt avait hâte d’inscrire son nom sur la feuille de pointage. Il n’a pas tardé à remédier à la situation en déjouant Marc-André Fleury dès la troisième minute de jeu.

« C’est certain que ce but fait du bien », a indiqué Pyatt, qui a connu le troisième match de deux points de sa jeune carrière. « J’étais de plus en plus frustré ne pas pouvoir contribuer à l’attaque. Les équipes qui se rendent loin en séries au besoin de la contribution des troisième et quatrième trios. C’est le temps pour nous d’élever notre jeu d’un cran et d’apporter notre contribution. Nous avons mis la rondelle au filet, nous avons foncé au filet et nous avons été récompensés. »

Prenant goût à entendre l’annonceur-maison Michel Lacroix prononcer son nom, Pyatt a préparé le terrain sur le filet vainqueur inscrit par Brian Gionta… tandis que la foule était encore debout à applaudir le but égalisateur marqué par Maxim Lapierre.

« C’était écoeurant. C’était agréable à voir », a lancé Josh Gorges. « Tu adores ça quand des gars qui travaillent fort à se salir le nez sont récompensés.  Lappy a travaillé extrêmement fort, appliquant de l’échec-avant, distribuant des mises en échec et c’était bien de le voir obtenir ce but et Darchey également. Il a foncé au filet et a créé ce but grâce à son acharnement. »

La consigne d’avant-match était claire : lancez au but, lancez au but et …lancez au but.

 « Je crois que c’était un gros but pour nous, mais comme nous le disions avant le match, nous devons tout mettre au filet », a indiqué Lapierre. « C’est ce que nous avons essayé sur le but de Tom et sur le mien et ç’a fonctionné.

« C’est n’est pas toujours aux deux premiers trios à marquer des buts », a renchéri Lapierre. Ils font de l’excellent travail pour nous. Tout le monde doit tirer au filet de partout et ç’a été payant. »

Occupé à repousser les tirs des Penguins, même Jaroslav Halak a voulu ajouter son grain de sel en attaque. Tandis que les visiteurs avaient retiré Marc-André Fleury à la faveur d’un sixième attaquant dans les derniers instants du match, le gardien du Tricolore a eu la chance de dégager son territoire et de voir la rondelle glisser vers le filet adverse… mais en vain.

« La rondelle allait trop lentement », a avoué Halak. « Ça aurait été agréable de marquer, mais l’important est d’avoir gagné. Il faut maintenant se préparer pour le cinquième match. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com.

Voir aussi
Jeu des chiffres - 6 mai
Les Canadiens nivellent la série
Centrale des séries
En voir plus