Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Défi en défensive

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD -- Des six défenseurs qui ont affronté Toronto en levée de rideau de la saison 2015-2016 le 7 octobre dernier, seulement trois seront de la partie samedi soir à Montréal, quand le Tricolore se frottera aux Maple Leafs pour une dernière fois cette saison : P.K. Subban, Andrei Markov et Alexei Emelin.

Vendredi, le Tricolore a annoncé que Nathan Beaulieu allait devoir s’absenter pour une période de deux à trois semaines, en raison d’une blessure au bas du corps subie lundi soir contre Nashville, lorsqu’il est entré en collision avec le poteau du filet adverse.

L’absence de Beaulieu s’ajoute à celles de Jeff Petry (hernie sportive) et Tom Gilbert (genou), qui rateront le reste de la saison.

« Ça fait maintenant partie de notre quotidien. C’est une saison assez folle pour plusieurs personnes », de laisser tomber Dale Weise, à propos des nombreuses blessures qui ont affligé les joueurs du Tricolore au cours de la saison, dont Weise lui-même en janvier. « Ça ne change pas vraiment notre plan de match, mais quand tu enlèves Beaulieu, Petry et Gilbert, ce sont de grosses minutes de jeu que tu perds à la ligne bleue. Les gars ont cependant fait tout un travail pour les remplacer. Barbs [Mark Barberio] a été incroyable pour nous. »

Pas question toutefois pour la troupe de Michel Therrien d’utiliser la présente situation comme excuse, alors qu’elle a encore espoir de se tailler une place en séries éliminatoires.

« C’est un défi pour tout le monde, c’est rare que tu vois ça [autant de blessures], mais ce n’est pas une excuse. C’est un défi de faire les séries éliminatoires en santé et quand il te manque des morceaux, c’est un défi encore plus grand », d’affirmer l’entraîneur-chef, qui a également annoncé que le Tricolore procéderait au rappel d’un défenseur et possiblement d’un attaquant dans les prochaines heures. « Une chose est certaine : les joueurs doivent réaliser qu’il y a un manque d’expérience à la ligne bleue et qu’ils doivent offrir dans ce cas plus de support aux défenseurs; je crois qu’ils l’ont très bien fait lors du dernier match. »

Et ça implique également les gardiens.

« C’est certainement différent quand tu es habitué à avoir les mêmes joueurs depuis le début de la saison. Lorsque des nouveaux gars arrivent, il faut simplement s’assurer que tout le monde soit sur la même longueur d’ondes », d’expliquer Mike Condon, qui sera d’office devant le filet pour affronter les Maple Leafs. « Outre cela, le système reste le même. Les défenseurs connaissent mieux leur système que moi, donc il faut simplement que je communique bien avec les nouveaux lorsque je vais derrière le but pour jouer la rondelle. »

Utilisé dans un rôle de soutien plus souvent qu’autrement depuis le début de la saison, Greg Pateryn se retrouve soudainement à temps plein parmi les six premiers défenseurs de l’équipe. Mercredi à Washington, il a obtenu plus de 22 minutes de temps de glace, son plus haut total en carrière.

« Je vais certainement chercher à prendre avantage de mon temps de glace d’ici la fin de saison, mais pour l’instant je préfère me concentrer sur le prochain match. Je veux approcher chaque période avec la bonne mentalité, ne pas regarder trop en avant », d’admettre Pateryn, qui disputera un septième match consécutif. « De jouer avec différents partenaires à la ligne bleue fait partie du jeu. Peu importe avec qui tu joues, dans quelle équipe, tu devrais pouvoir t’adapter facilement. »

« On aime son côté décidé – pour aller prendre son homme ou le mettre en échec par exemple. Il n’hésite pas », a conclu Michel Therrien à propos du défenseur de 25 ans, qui prendra part à un 18e match cette saison en laçant les patins contre Toronto. « Plus ça va et plus il joue avec une certaine confiance. »

Vincent Régis écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Échos de vestaire
Questions/Réponses avec Alex Kovalev
Une saison de rêve

La crème de la crème

En voir plus