Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Décès de Claude Ruel

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL -- C’est avec tristesse que les Canadiens ont appris le décès de Claude Ruel à l’âge de 76 ans.


«Claude Ruel ou Piton, comme on l’appelait, est un membre très important de cette organisation et un bâtisseur du Club de hockey Canadien», a offert Réjean Houle, qui a joué pour Ruel pendant de nombreuses années. «Lorsque Scotty Bowman sortait le fouet, c’est lui qui nous ramassait et qui nous aidait à survivre dans le monde du hockey de l’époque.  Nous sommes très peinés pour la famille et nous offrons nos sympathies à la famille. »

Il a été entraîneur-chef des Canadiens lors de deux séjours distincts. Il a été derrière le banc du Tricolore pour une première fois de 1968 à 1970, puis de 1979 à 1981. Au cours de sa carrière, il a dirigé un total de 305 matchs, présentant une fiche remarquable de 172 victoires contre seulement 82 défaites et 51 matchs nuls.

À sa première campagne à la barre des Canadiens, Ruel a mené les siens à la conquête de la coupe Stanley, la 16e de l’histoire de l’équipe.  Il devenait ainsi le 11e entraîneur de l’histoire de la LNH à remporter la coupe Stanley à sa première saison derrière le banc. Il pouvait alors compter sur une formation qui avait dans ses rangs Yvan Cournoyer, Jean Béliveau, Henri Richard, Serge Savard et plusieurs autres légendes du monde du hockey.

«Il a gagné une coupe Stanley. Il en a aussi gagné quatre comme entraîneur adjoint. Il a également repêché des joueurs qui ont fait de grandes carrières avec nous dans les années 1970 », a ajouté Réjean Houle, qui a mentionné avoir reçu plusieurs appels de la part d’anciens Canadiens pour déplorer le départ de l’ancien entraîneur. «Plusieurs d’entre eux avaient été repêchés par Claude Ruel, qui était dépisteur en chef à ce moment-là. Quand on fait le tour de tout ça, on s’aperçoit que le succès qu’il a connu avec l’équipe est impressionnant. Il n’a jamais vraiment aimé être à l’avant-scène, mais ce qu’il lègue à l’équipe est énorme. »

En plus des nombreuses conquêtes auxquelles il a participé et des joueurs qu’il a aidé à forger, Ruel, par son humanité, gardera toujours une place de choix dans les souvenirs de Réjean Houle.

«Claude Ruel est venu me chercher à Rouyn-Noranda en Abitibi il y a de cela 50 ans. C’est lui qui m’a fait venir à Montréal et qu’il m’a donné ma chance avec le Canadien Junior. C’est grâce à lui que j’ai fait carrière dans la LNH. Je ne serais pas ici sans lui. C’était pour moi un mentor exceptionnel», explique le président des Anciens Canadiens, mentionnant qu’à l’époque, Ruel avait offert à ses parents de leur payer deux voyages à Montréal pour qu’ils puissent venir voir leur fils aîné jouer.

Les funérailles de M. Ruel auront lieu à Sherbrooke, son lieu de naissance, au cours de la fin de semaine du 14-15 février. Les détails concernant la cérémonie ne sont pas encore disponibles. Par contre, il y aura une minute de silence à sa mémoire avant la rencontre du 10 février, au Centre Bell.
En voir plus