Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

De retour à la maison

par Staff Writer / Montréal Canadiens
PHILADELPHIE -- Huit matchs et 14 000 kilomètres plus tard, les Canadiens sont finalement de retour au Centre Bell.


Le Tricolore a conclu mardi soir son plus long séjour à l’extérieur de son domicile et complété la première moitié de sa saison en s’inclinant par la marque de 4 à 3 face aux Flyers à Philadelphie, le dernier match d’une séquence de huit consécutifs sur la route.

Si les hommes de Michel Therrien avaient retrouvé regain de vie dans les derniers matchs, face au Lightning de Tampa Bay et contre les Bruins lors de la Classique hivernale, après un début de voyage infructueux, ils n’ont pu poursuivre sur leur lancée.

« Nous étions encore dans les nuages du dernier match », a admis l’entraîneur au terme de la rencontre. « Dans la deuxième moitié de saison, certains de nos joueurs devront en donner plus. »

Cette seconde portion du calendrier s’amorcera aussi vite que mercredi, alors que les Devils du New Jersey seront les visiteurs au Centre Bell.

« Ça va faire du bien d’être de retour chez nous, devant nos partisans, après quelques matchs difficiles sur la route », a reconnu Mark Barberio, qui a obtenu une deuxième passe en autant de matchs sur le premier but des siens et qui pourrait donner ses premiers coups de patins en saison régulière au Centre Bell en tant que membre des Canadiens mercredi.

Battus 12 fois lors de ses 15 derniers matchs, les Canadiens devront donner des réponses - plutôt que des excuses - au cours de cette deuxième moitié, d’affirmer le capitaine.

« Il n’y a aucune façon d’excuser notre mauvais départ dans ce match. Nous étions à la maison il n’y a même pas deux jours, donc ce n’est pas vraiment un voyage », a insisté Max Pacioretty, qui a récolté dans la défaite un point dans un quatrième match consécutifs. « Nous avons eu quelques pauses durant le voyage, nous sommes revenus à la maison. Ils ont mieux travaillé que nous et il n’y a pas d’excuse pour cela. »

« Nous sommes toujours sous les projecteurs à Montréal, donc tout ce qui a entouré la Classique Hivernale n’est pas une excuse », d’ajouter le numéro 67. « Nous devons utiliser ces projecteurs à notre avantage. »

Malgré les récentes difficultés, l’objectif est et sera toujours le même qu’il était au Jour 1 de la saison.

« Notre but pour les 41 prochaines parties est le même qu’il était pour les 41 premières - participer aux séries éliminatoires », de confier P.K. Subban, qui a terminé sa soirée de travail avec un différentiel de plus-1. « Nous avons déjà été dans cette situation auparavant, nous devons leur donner crédit. Ils ont complété leurs mises en échec et nous ont rendu la vie dure en sortie de zone. Ils ont capitalisé sur leur chances avec l’avantage d’un homme tandis que nous ne l’avons pas fait. C’est aussi simple que ça. »

Et heureusement, les Canadiens savent comment retrouver le chemin de la victoire – et sont outillés pour.

« Depuis que je suis ici, un élément-clé de notre succès est de forcer l’autre équipe à créer des revirements. Ce soir, nous avons créé des revirements et nous avons été battus. Nous leur avons donné de la vitesse et nous leur avons facilité la tâche », de reconnaître pour sa part Brendan Gallagher, auteur d’un deuxième but en autant de matchs après avoir raté les 17 derniers en raison d’une blessure à la main. « Si nous pratiquons le style de jeu que l’on nous connait et si nous utilisons notre vitesse comme nous le pouvons, peu d’équipes peuvent nous battre. »


Vincent Régis écrit pour canadiens.com


VOIR AUSSI
Faits saillants - Canadiens @ Flyers
Le jeu des chiffres - 5 janvier 2016
Max Pacioretty remporte la coupe Molson en décembre
Le 45 dans le 514
Un gain, une perte
Amorcer l’année en lion

En voir plus