Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

De plus en plus à l’aise

par Staff Writer / Montréal Canadiens

COLUMBUS – Plus les matchs passent, plus Jacob De La Rose démontre qu’il est très à l’aise aux côtés des meilleurs hockeyeurs sur la planète.


 
Lorsque les Canadiens avaient sélectionné Jacob De La Rose en deuxième ronde lors de la séance de repêchage 2013 de la LNH, les dirigeants montréalais savaient qu’ils mettaient la main sur un joueur qui aurait un impact en Amérique du Nord pendant plusieurs années. Ils ne se doutaient sûrement pas à ce moment qu’il en aurait eu aussi rapidement que cette saison.
 

À son 12e match dans la LNH, jeudi, l’attaquant suédois a une fois de plus qu’il pouvait se démarquer de plus d’une façon sur la glace. En plus de neutraliser les meilleurs éléments adverses durant toute la soirée, il a finalement brisé la glace sur le circuit Bettman en inscrivant ses deux premiers buts dans la LNH dans une victoire de  5 à 2 du Tricolore sur les Blue Jackets, à Columbus.
 
Tandis que son deuxième était sans équivoque alors qu’il a été réussi dans un filet désert, son tout premier l’était moins alors que de longues minutes se sont écoulées avant que l’annonceur maison ne confirme qu’il avait bel et bien fait dévier le tir de Brandon Prust derrière Curtis McElhinney.
 
« C’est toute une sensation. J’avais très hâte que ça se produise », a confié De La Rose au terme de la rencontre où il a passé 14:19 minutes sur la patinoire, en plus d’afficher un différentiel de plus-2. « Je n’avais aucune idée que la rondelle était dans le filet. Je tentais seulement de placer mon bâton dessus. Je ne le savais pas au début mais j’étais sûr que c’était mon but. Je savais que j’avais touché quelque chose. J’espérais juste que c’était la rondelle. »
 
Si le jeune de 19 ans était plutôt discret et un peu gêné devant les caméras suite à sa soirée la plus productive offensivement de sa carrière, les leaders de la formation n’ont eu aucune difficulté à vanter les mérites de De La Rose, qui s’affirme de plus en plus comme un joueur qui est à sa place à Montréal.
 
« Brandon et moi nous nous sommes regardés en nous disant : ’C’est vraiment son premier but?’ Nous avons ensuite regardé l’arbitre et il a confirmé que ce l’était. Brandon a voulu prendre la rondelle mais je l’ai battu de vitesse et je l’ai remise à Jacob », a confié P.K. Subban, qui a été nommé première étoile du match jeudi soir. « Je suis très heureux pour lui. Il joue du très bon hockey. Il aurait pu le marquer il y a de ça quelques matchs, mais il l’a fait de cette manière et dans une partie si importante. Il est très apprécié dans le vestiaire. Il paraît bien en plus! »
 
Son entraîneur était également très heureux pour son jeune attaquant. Depuis qu’il a été rappelé par le grand club à la fin janvier, De La Rose ne cesse de faire écarquiller les yeux de par son calme sur la patinoire, dans les situations les plus corsées des matchs. C’est d’ailleurs pour cette raison que Michel Therrien a presque plus célébré que son joueur dans les instants qui ont suivi ce moment marquant dans la carrière du Suédois.
 
« C’est toujours bien de voir un jeune comme De La Rose marquer non seulement son premier but, mais aussi son deuxième dans la LNH. Il joue avec beaucoup de confiance », a attesté le vétéran pilote du Tricolore, de qui l’équipe savourait une 40e victoire cette saison. « C’est un joueur très responsable. Responsable par son positionnement lorsqu’il n’a pas la rondelle, mais aussi lorsqu’il l’a. Il ne force jamais les jeux, il prend toujours les bonnes décisions lorsqu’il a possession de la rondelle. On est très content pour un jeune de son âge, habituellement les jeunes ont tendance à forcer les jeux et ils se mettent dans la trouble. Quand tu le regardes jouer, il n’est jamais dans le trouble. »
 
Alors que le jeu deviendra de plus en plus renfermé et que marquer des buts sera encore plus difficile à l’approche des séries, le fait de pouvoir maintenant compter sur un autre attaquant imposant de qui on n’attendait pas une telle contribution ne peut qu’être qu’un bonus à ce moment de l’année.

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - 26 février 2015
Accueilli à bras ouverts

Presqu’au fil d’arrivée

Retour réussi

Du renfort de l’Ouest

Les Canadiens acquièrent l’attaquant Devante Smith-Pelly des Ducks d’Anaheim, en retour de Jiri Sekac.

En voir plus