Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

De la variété au menu

par Staff Writer / Montréal Canadiens

SUNRISE – Trevor Timmins a complété son repêchage 2015 sous le signe de la variété.

Ne parlant pas avant la troisième ronde lors de la deuxième journée du repêchage 2015 de la LNH, les Canadiens ont sélectionné au 87e rang le joueur de centre Lukas Vejdemo. En 34 parties la saison dernière avec la formation junior de Djurgarden en Suède, l’attaquant de 6-pieds-2, faisant osciller la balance à 194 livres, a inscrit 23 buts et obtenu 25 mentions d’aides pour un total de 48 points, en plus de passer 51 minutes au banc des punitions. Le natif de Stockholm disputé trois rencontres avec la formation sénior de Djurgarden dans la Ligue de hockey de Suède, étant toutefois blanchi de la feuille de pointage.

Après avoir raté la majorité de la saison 2013-2014 en raison d’une sérieuse blessure à la jambe, Vejdemo n’avait pas été repêché à sa première année d’éligibilité, malgré le fait qu’il avait obtenu 31 points en 20 rencontres avec l’U-18 de Djurgarden. À l’aube de l’encan de 2015, le centre de 19 ans était classé au 36e rang chez les patineurs européens, et l’état-major montréalais était plus qu’heureux d’avoir une opportunité de mettre la main sur Vejdemo.

« Il a été voté joueur le plus utile du championnat junior de Suède l’an dernier et notre recruteur là-bas, Christer Rockstrom, mérite beaucoup de crédit pour l’avoir découvert. Il s’est amélioré toute la saison, et sa progression a été majeure. Il est un très bon patineur, solide dans les deux sens et peut créer de l’offensive. Il a une bonne vision et distribue très bien la rondelle. Je m’attends à beaucoup de sa part », indique Timmins, qui n’est pas encore certain si Vejdemo sera présent au camp de perfectionnement de l’équipe prochainement à Brossard. « Je crois qu’il surprendra pas mal de personnes dans le futur. Il s’entraîne très fort et a beaucoup de caractère. Il a plus de potentiel offensif que Jacob De La Rose au même âge. »

Ne possédant aucun choix en quatrième ronde, Montréal a repris la parole en cinquième ronde et en a profité pour sélectionner le joueur de centre Matthew Bradley. En 71 rencontres à sa saison recrue avec les Tigers de Medicine Hat dans la WHL, l’attaquant de 18 ans a récolté 17 buts et 40 points, a passé 24 minutes au cachot. Bradley, 6-pieds-0 et 187 livres, a également affiché un différentiel de moins-2. Bien qu’il soit encore très jeune, le vice-président du personnel des joueurs et directeur du recrutement amateur croit que Bradley aura encore plus du succès dans la Ligue de l’Ouest, lui qui devrait avoir un rôle plus important dès la saison prochaine.

« Durant tout son parcours dans les rangs mineurs, il a présenté de très bonnes statistiques. C’était sa première saison au junior majeur l’an dernier et il s’est bien débrouillé comme joueur recrue », explique Timmins au sujet de l’attaquant originaire de Surrey, en Colombie-Britannique. « Il évoluait majoritairement au sein d’un troisième trio. Il y avait plusieurs vétérans devant lui, mais il a beaucoup de potentiel. Nous aimons son potentiel, son sens du hockey et son coup de patin. »

En vrac: Bourque

Le Tricolore a regardé dans sa cour avec sa quatrième sélection du repêchage, jetant son dévolu sur le défenseur de l’Océanic de Rimouski Simon Bourque, au 177e rang. Le défenseur originaire de Longueuil de 6-pieds-1, a inscrit 10 buts, amassé 38 points et purgé 69 minutes de pénalité en 68 sorties en saison régulière dans la LHJMQ. N’étant même pas classé au sein des meilleurs espoirs selon la centrale de recrutement de la LNH à la mi-saison, Bourque a redoublé d’ardeur au deuxième moitié du calendrier régulier, permettant à son club de remporter la coupe du Président au mois de mai, en plus d’avoir participé au dernier tournoi de la coupe Memorial. Pour le partisan de longue date des Canadiens, la journée de samedi restera à jamais gravée dans sa mémoire.

« Toute ma famille était présente et tout le monde était très heureux. Peu importe la ronde, peu importe le moment, juste le fait d’avoir été repêché est un rêve qui devient réalité. Je mentirais si je disais que je ne pensais pas aux Canadiens, mais lorsqu’ils ont nommé mon nom, c’était magique », admet Bourque, qui croit que le fait qu’il a joué jusqu’au mois de mai lui a permis de se faire encore plus connaître aux yeux des recruteurs. « J’ai toujours bien joué en séries éliminatoires. Je pense qu’ils ont aimé mon jeu dans les deux sens de la patinoire. Je suis capable d’amener de l’offensive, mais ma priorité est mon jeu défensif. J’aime bloquer des lancers, je travaille fort et je suis un bon leader. »

Pour conclure sa cuvée 2015, Timmins s’est de nouveau tourné vers l’offensive en sélectionnant l’ailier gauche des 67’s d’Ottawa, Jeremiah Addison. Après être arrivé dans la capitale nationale en provenance de Saguinaw au cours de la saison, Addison a presque triplé sa production offensive en obtenant 19 buts et 28 points en 63 rencontres. Le natif de Brampton, en Ontario, a presque amassé un but par match en séries, faisant mouche à six reprises, en plus de récolter 10 points, en six rencontres éliminatoires. Habitant pas loin du domicile des 67’s, Timmins a vu souvent jouer Addison au cours des derniers mois, pour qui il n’avait plus de secrets.

« Il a été excellent lors des séries éliminatoires. Il est un attaquant de puissance avec une détente rapide. Il s’est beaucoup amélioré au cours de la saison, il n’a pas froid aux yeux, il fonce au filet et amasse ses points dans les zones difficiles. Il est aussi un très bon ami au plus jeune des frères Subban, Jordan », a indiqué Timmins sur son tout dernier choix de la journée.

En vrac: Timmins

Avec plusieurs nouveaux éléments prometteurs dans sa banque d’espoirs, Timmins est ravi de la sélection qu’il a obtenue en Floride. Toutefois, le travail est loin d’être terminé dans leur cas et la route vers la LNH est encore longue. C’est pourquoi chacun d’entre eux sera bien encadré afin de leur permettre d’avoir toutes les chances de réaliser leur rêve.

« Nous avons repêché des joueurs avec du potentiel. Notre équipe de développement prendra le relai maintenant, dès le camp de perfectionnement en juillet. Le reste dépend de notre personnel pour les aider à se développer et c’est aux joueurs d’apprendre à devenir des professionnels », conclut Timmins. « Nous voyons quelque chose dans ces joueurs, mais nous ne pouvons pas les prendre par la main. Mais avec des bonnes personnes comme Rob Ramage et Martin Lapointe, j’ai confiance en eux pour les aider à devenir des joueurs professionnels. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI :
En vrac: Timmins
En vrac: Bourque
En vrac: Vejdemo
Au bon endroit, au bon moment
Les Canadiens de Montréal dévoilent un nouveau chandail en vue de la saison 2015-2016
En voir plus