Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

De la Rose honoré de représenter son pays

L'attaquant de 22 ans n'a pas hésité lorsqu'on lui a demandé de participer au Championnat mondial de hockey au Danemark

par Matt Cudzinowski. Traduit par Vincent Régis. @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Lorsque Jacob de la Rose a rejoint le contingent suédois la semaine dernière à Stockholm pour quelques séances d'entraînement, il a rencontré un visage plutôt familier des partisans du Tricolore.

C'était Peter Popovic, entraîneur adjoint des Suédois depuis 2011.

L'ancien défenseur de 50 ans, qui a patrouillé la ligne bleue des Canadiens entre les campagnes 1993-1994 et 1997-1998, avait une question importante pour le jeune attaquant.

«Il m'a demandé si ses photos étaient encore au Centre Bell, a expliqué de la Rose, qui participera pour la toute première fois au Championnat mondial de l'IIHF au Danemark. 

«Je lui ai dit que j'avais vu son visage et son nom à quelques reprises.»

Les deux ont également discuté de leur amour pour Montréal.

«Il m'a parlé de la fois où il a été repêché par les Canadiens [en 1988] et des quelques saisons qu'il a disputées à Montréal. Il a dit que la passion des partisans était incomparable, a mentionné de la Rose, à propos de son entretien avec l'ancien vétéran de huit saisons dans la LNH, qui a aussi joué pour les Rangers de New York, les Penguins de Pittsburgh et les Bruins de Boston. 

«Il a vraiment apprécié son temps dans la ville et avec l'équipe.»

De son côté, de la Rose aura sa juste part de visages familiers dans les tribunes du Royal Arena à Copenhague, où les Suédois disputeront les sept matchs de leur tour préliminaire. Ils amorceront leur tournoi vendredi contre le Bélarus.

«Toute ma famille sera là. Ma mère, mon père, ma sœur et mon frère. Mon oncle. J'ai des amis qui seront là aussi. Ma grand-mère et mon grand-père s'en viennent aussi. Pas mal tout le monde, a indiqué de la Rose.

«Ça va être le fun pour eux de pouvoir me voir jouer de si près, pas seulement à la télé, comme ils le font depuis huit mois.»

Bara Lukas som fattas på bilden nån fick ju lov att agera fotograf �� #family

Une publication partagée par Jacob de la Rose (@delarosejacob) le

Il s'agira d'une première expérience avec les Suédois pour de la Rose depuis qu'il a mené les siens à une quatrième place au Mondial junior de 2015 en sol canadien.

C'était aussi une occasion que l'attaquant de 22 ans ne pouvait tout simplement pas manquer.

«Je suis vraiment honoré. Je n'ai eu aucune hésitation quand ils me l'ont demandé. Je voulais y aller tout de suite, a souligné de la Rose, qui a inscrit quatre buts et 12 points en 55 matchs avec les Canadiens cette saison - sa première complète dans la LNH. 

«C'est un grand honneur de représenter son pays, et on ne sait jamais si on aura l'occasion de le refaire. Pour moi, c'était une évidence.»

Certes, se réhabituer à jouer sur une plus grande surface représente un certain défi, mais de la Rose est confiant de pouvoir le relever.

«Je crois être un bon patineur. Je peux utiliser un peu plus mon patin sur une grosse glace. Il y a aussi beaucoup plus d'espace. C'est un peu bizarre, surtout en zone défensive. Il y a tellement d'espace à couvrir, mais je me sens mieux à chaque entraînement, a expliqué de la Rose. 

«Je devrais être complètement à l'aise quand le tournoi va commencer.»

De la Rose est l'un des nombreux joueurs de la LNH qui formeront l'équipe suédoise, qui inclut notamment les attaquants Mika Zibanejad, Gustav Nyquist, Mikael Backlund et Adrian Kempe, les défenseurs John Klingberg, Adam Larsson et Oliver Ekman-Larsson ainsi que les gardiens Filip Gustavsson et Anders Nilsson. 

Le numéro 25 des Canadiens est impatient de voir ce que ses compatriotes et lui pourront accomplir dans les semaines à venir.

«On a une bonne équipe. Si on peut travailler tous ensemble, je pense qu'on a de bonnes chances. Il y a plusieurs bonnes équipes aussi. Ça va être difficile, mais on va faire tout ce qu'on peut pour gagner», a conclu de la Rose.

En voir plus