Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

De la Rose au centre, Drouin à l'aile?

Claude Julien continue d'évaluer ses options pour le match de mercredi à Boston

par Vincent Régis @CanadiensMTL / canadiens.com

BROSSARD - Il n'a pas encore pris de décision, mais Claude Julien pourrait utiliser une nouvelle combinaison en vue du prochain match, mercredi à Boston.

Mardi à l'entraînement, Jonathan Drouin se retrouvait à l'aile tandis que Jacob de la Rose occupait le poste de centre dans un trio complété par Alex Galchenyuk.

«Ça ne veut pas dire que c'est ce qu'on utiliser demain soir, mais aujourd'hui c'était une bonne occasion de voir les trois ensemble. C'était l'idée derrière ce qu'on a vu aujourd'hui, a indiqué Claude Julien lors de son point de presse après l'entraînement.

«On s'en va sur la route, on n'a pas le dernier changement, alors j'évalue mes options.»

Video: Point de presse de Claude Julien après l'entraînement

De la Rose, qui a disputé les quatre derniers matchs après avoir été laissé de côté pendant la majorité du mois de décembre, entend bien profiter de cette occasion pour forcer la main à son entraîneur.

«Après avoir été laissé de côté pendant plusieurs matchs, je voulais prouver que je suis assez bon pour être en uniforme à tous les matchs. J'essaie de jouer avec cette passion et ce désir chaque match. Je ne veux pas me mettre de la pression, mais prouver à chaque présence que je mérite de jouer chaque soir, a indiqué le Suédois, qui a récolté un but et trois passes en 25 matchs cette saison.

«[Drouin et Galchenyuk] sont probablement deux des joueurs les plus habiles de la Ligue. Je ne vais pas changer mon jeu ou ce que je dois faire à cause de ça. Je sais que je ne suis pas aussi talentueux que ces deux-là, mais j'espère pouvoir leur faire de la place, utiliser mon coup de patin, et les laisser animer l'attaque pendant que je m'occupe de l'aspect défensif.»

Video: De la Rose sur sa chance avec Galchenyuk et Drouin

Si de la Rose est surtout reconnu comme un joueur de centre à caractère défensif depuis ses débuts professionnels, ça n'a pas toujours été le cas, a soutenu Julien.

«De la Rose s'est développé quand il était plus jeune en tant que joueur offensif. Lorsqu'il est arrivé dans les rangs professionnels chez lui, en Suède, ils l'ont surtout utilisé en tant que joueur défensif. On espère qu'il pourra redécouvrir son côté offensif un peu plus», a confié Julien.

Et Drouin peut en témoigner, de ce côté offensif.

«Je l'ai vu souvent parce que j'ai joué pas mal contre lui. Au Championnat mondial junior, au Championnat des moins de 18 ans, les tournois comme ça, a souligné Drouin, repêché la même année - en 2013 - que de la Rose.

«C'est un gros joueur, il joue très bien, il patine très bien. C'est un bon joueur de centre aussi, il va gagner ses mises au jeu. C'est un gros bonhomme, alors ça nous fait de la place. Je sais qu'il a du talent à l'attaque qu'on ne voit peut-être pas tout le temps.»

Quant à son retour à l'aile, Drouin n'y voit pas de problème.

«Il [Claude Julien] sait que je suis capable de jouer à l'aile, il sait que j'ai déjà joué à l'aile à Tampa. Ce n'est pas un problème», a-t-il conclu.

En voir plus