Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

De la bouche de l'ennemi - 29 nov. 2008

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL - Voici ce que les joueurs et l’entraîneur des Sabres de Buffalo avaient à dire au terme du match de samedi au Centre Bell.


Pas une surprise

Le gardien des Sabres Patrick Lalime se doutait bien que les deux points n'allaient pas lui être offerts sur un plateau d'argent.

« On savait qu'ils allaient sortir de façon intense, surtout après la défaite qu'ils ont subi hier et à cause du fait qu'ils retrouvaient leurs partisans », a d'abord noté Lalime. « J'estime qu'on a disputé un bon match, mais on a commis quelques erreurs ici et là et ils en ont profitées ».

Signé Vanek

Après avoir marqué les deux buts des siens dans une cause perdante, Tomas Vanek n'a pas eu à chercher bien longtemps pour trouver une explication au résultat de samedi.

« Ils ont très bien joué et je crois qu'ils ont repris le momentum ce soir. On a eu deux fois l'avance et on les a laissé revenir, et quand tu fais ça contre une équipe de ce calibre, tu t'inclines plus souvent qu'autrement. »

Le point tournant selon le coach

Bien que sa troupe ait été en mesure de résister à un double avantage numérique des Canadiens, l'entraîneur-chef des Sabres Lindy Ruff n'a pas été impressionné par le jeu des siens à égalité numérique, spécialement à quatre contre quatre.

« Je pense que nous n’avons pas été assez agressifs. Lorsque nos attaquants se sont dirigés profondément en zone adverse, les défenseurs ne les ont pas appuyés et on leur a donné trop de temps et trop d'espace. Ça nous a fait mal. »

Félix-Antoine Viens écrit pour canadiens.com

À lire également:
Le jeu des chiffres - 29 nov. 2008 
Le Tricolore résiste et l'emporte
Andrei répond à l'appel 

En voir plus