Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

De la Belle Province à la Grosse Pomme

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTREAL –Les grands joueurs font les grandes rivalités. Sans la contribution des immortels du Tricolore, la rivalité Canadiens-Rangers ne serait pas la même.


De Howie Morenz à Patrick Roy en passant par Maurice Richard et Jean Béliveau, les 15 joueurs des Canadiens qui ont désormais leur bannière dans les hauteurs du Centre Bell ont tous marqué à leur façon cette rivalité qui dure maintenant depuis plus de 82 ans.

Roy a connu, de son propre aveu, l’un des meilleurs sinon le meilleur match de sa carrière le 5 mai 1986 au Madison Square Garden. Lors du troisième match de la finale de conférence, Roy a effectué 44 arrêts, dont 13 en prolongation, pour permettre aux Canadiens de signer un gain de 4 à 3 avant de remporter la coupe Stanley trois semaines plus tard contre les Flames de Calgary.

Comme on n’oublie pas son premier baiser, on n’oublie pas son premier but. Tant Maurice qu’en Henri Richard que Bernard Geoffrion ont inscrit leur premier but de leur illustre carrière contre la formation new-yorkaise tandis que Jean Béliveau s’est payé sa première de 18 soirées de trois buts dans la LNH contre les Rangers en 1952.

Dickie Moore a abaissé la marque de Gordie Howe pour le plus de points en une saison en amassant son 96e point de la saison contre les Rangers lors du dernier match de la saison 1958-1959.

Jacques Plante se souviendra toujours du lancer d’Andy Bathgate le 1er novembre 1959 au Madison Square, le dernier tir qu’il a fait face sans porter son masque.

Ken Dryden, Serge Savard et Yvan Cournoyer ont tous soulevé leur dernière coupe Stanley au printemps 1979 après avoir disposé des Rangers en finale, série où Bob Gainey a vu ses efforts récompensés avec le Conn-Smythe.

Larry Robinson, le 11 décembre 1986 au Forum contre les Blueshirts, est devenu seulement le 4e joueur dans l’histoire des Canadiens, et le dernier à ce jour, à franchir le cap des 600 passes.

Évidemment, certains joueurs ont pu témoigner de la rivalité après avoir vécu les deux côtés de la médaille, Guy Lafleur étant le dernier à changer d’allégeance, évoluant avec les Rangers après avoir amorcé sa carrière dans l’uniforme bleu-blanc-rouge, tout comme l’avaient fait avant lui Morenz, Plante, Doug Harvey et Geoffrion.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com
En voir plus