Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

De bonnes et de mauvaises nouvelles

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BROSSARD - Michael Cammalleri sera tenu à l’écart du jeu pour un petit moment, mais il s’est assuré de mettre l’emphase sur le terme « petit ».


Avec son allure et sa verve habituelle, Cammalleri, ses béquilles accôtées sur le banc derrière lui, est resté stoïque face aux médias qui se sont massés autour de lui pour avoir les dernières nouvelles sur son état de santé.

«Les docteurs m’ont annoncé que ça prendrait environ six semaines. Je vais travailler fort et essayer de revenir le plus rapidement possible », a mentionné Cammalleri. «Je savais que c’était mon genou dès le moment que c’est arrivé. Par contre, je ne pensais pas que c’était aussi grave que ça. Je me souviens d’être arrivé au banc et d’avoir dit tout de suite à Nick [Addey-Jibb], à cause de l’adrénaline que je voulais y retourner tout de suite. Parfois on espère que ce genre de douleur s’en ira. Après y avoir jeté un coup d’œil, nous avons constaté de quoi il s’agissait »

Cammalleri ne se laisse toutefois pas abattre, lui qui a déjà recommencé l’entraînement. «Je suis déjà dans le gymnase pour tenter de garder ma force, c’est la chose la plus importante pour moi en ce moment. Je ne veux pas trop travailler mon haut de corps par contre, je ne veux pas avoir l’air de Lorne Goldenberg [l’entraîneur de conditionnement physique]. Je ne veux pas avoir l’air de transporter deux grosses valises partout où je vais. »

Malgré les mauvaises nouvelles, Jacques Martin a été capable de présenter un bon côté des résultats des tests médicaux subis par son meilleur marqueur.

«Cammalleri n’aura pas à subir de chirurgie, alors il y a au moins ce côté-là qui est positif», a mentionné Martin qui a tenu à relativiser la perte du numéro 13 pour une durée d’environ six semaines. «Il suffit de penser aux deux dernières semaines de novembre, alors que nous étions allés chercher huit points sur 12 contre de bonnes équipes, malgré un alignement amoché, sans Markov, sans Gill et sans Spacek à certains moments, sans Gomez, sans Gionta et sans Pouliot. Les joueurs avaient bien répondu au défi et c’est un peu la même situation que l’on vit en ce moment» a expliqué le pilote du Tricolore, ajoutant du même trait que la course aux séries étaient plus jamais en cours.

«Si on regarde le classement, ce sera une bataille jusqu’à la fin. Ça fait quasiment deux mois que cette bataille là est en cours. Quand on regarde le nombre d’équipes qui se battent pour quatre positions au classement, on comprend bien que chaque rencontre a son importance. »
Rappelé de Hamilton en raison de la blessure à Cammalleri, Matt D’Agostini est peut-être un peu enrhumé, mais rien ne l’empêche de réintégrer la formation de Jacques Martin.

 «Ça fait du bien d’être de retour, mais je crois que j’avais bien besoin de ce petit séjour à Hamilton » a admis D’Agostini. «J’ai peut-être seulement passé trois matchs là-bas, mais avoir tout ce temps de glace a été bénéfique. Nous avons revu certaines choses que je sais que je dois faire pour a voir du succès, comme foncer au filet et envoyer le plus de rondelles possibles vers le filet adverse. Je suis prêt et c’est vraiment le temps d’être à mon meilleur parce que nous avons des gros matchs avant la pause olympique. »

Du côté du principal intéressé, Cammalleri croit que les Canadiens seront encore dans la course pour une place dans les séries lorsqu’il reviendra au jeu et compte bien pouvoir faire la différence.

«Quand je serai de retour, on va être au beau milieu de la course. En fait ce sera le sprint final et je serai très heureux de pouvoir aider mon équipe» a déclaré celui qui trône encore au sommet des butteurs de l’équipe avec une récolte de 26 buts en 56 rencontres.

Vincent Cauchy et Manny Almela écrivent pour canadiens.com

À voir également:
Face à face : Canadiens-Canucks
Classement
Votez pour le jeu de la semaine
Canadiens cette semaine – 1er février 2010
Patiner avec ses idoles 
En voir plus