Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Dans le calepin - Camp des recrues

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Dans le calepin aujourd’hui : Michael McCarron voit ses efforts porter fruit, Ryan Johnston profite de chaque occasion pour apprendre et Zachary Fucale se dit prêt à passer à la prochaine étape.

De bons résultats pour Michael McCarron – Après un été complet à travailler sur son coup de patin, Michael McCarron avoue voir déjà une grande différence sur la glace.

« J’ai travaillé avec Dwayne Blaise de Total Package Hockey à London cet été. Il a fait des merveilles pour me rendre plus fort sur mes pieds, en rendant mon coup de patin meilleur. Je me sens beaucoup plus solide sur patin maintenant, comparé à mon premier camp », de reconnaître McCarron, qui participera à son troisième camp d’entraînement avec les Canadiens. « J’ai toujours été très grand, et j’ai continué à grandir dans les cinq dernières années, donc le coup de patin a toujours été quelque chose d’important pour moi. Ce sera un aspect que j’aurai à améliorer tout au long de ma carrière. »

Mais même s’il se dit heureux de sa progression, McCarron affirme que tout reste encore à prouver; il doit démontrer que les efforts mis cet été vont réellement donner des résultats à un calibre supérieur.

« Je suis content, mais en même temps, je ne suis pas dans la LNH encore, et les dirigeants ne m’ont pas vu patiner avec des joueurs de la LNH. C’est facile de se comparer aux joueurs de la OHL qui sont deux ans plus jeunes que moi », d’affirmer le premier choix des Canadiens en 2013. « On verra comment ma vitesse s’ajuste à celle des joueurs de la LNH. Je suis très fébrile de voir ce que me réserve ce camp. »

Ryan Johnston, comme à l’école – Le défenseur Ryan Johnston, qui a signé en juillet dernier une entente à deux volets avec le Tricolore, entend tirer le meilleur de sa présence au camp des recrues et au camp d’entraînement de l’équipe qui se mettra en branle jeudi. Pour l’arrière de 5 pieds 10 pouces, de côtoyer et d’affronter des futurs et actuels joueurs de la LNH ne peut qu’être bénéfique pour son apprentissage.

« J’essaie d’apprendre de chaque expérience ici. Il y a beaucoup de joueurs talentueux, peut-être même que certains d’entre eux vont jouer dans la LNH l’an prochain, donc j’essaie d’apprendre d’eux », de mentionner l’arrière qui a disputé les trois dernières saisons dans le circuit universitaire américain avec Colgate University. « S’ils sont offensifs, j’essaie de les stopper du mieux que je peux. S’ils sont défensifs, j’essaie de voir comment je peux les battre. J’essaie d’utiliser chaque occasion pour apprendre. »

Celui qui a fait tourner bien des têtes au tournoi des recrues à London la fin de semaine dernière a d’ailleurs pu profiter de ce tournoi pour s’autoévaluer dans un calibre de jeu un peu plus relevé.

« J’ai appris que j’étais un gars plus petit. Je le sais depuis des années, mais j’ai réalisé que je dois utiliser ma vitesse autant que je le peux », de noter Johnston, qui prend pour modèles des défenseurs comme Erik Karlsson et Duncan Keith. « Lors du deuxième match du tournoi, je me sentais plus explosif. J’utilisais mes pieds un peu plus et je crois avoir connu un meilleur match à cause de cela. Je dois m’assurer d’utiliser ma vitesse aussi souvent que possible, car c’est mon meilleur atout. »

La prochaine étape pour Fucale – Tout comme Michael McCarron, Zachary Fucale fera ses débuts professionnels cet automne et dit s’être beaucoup amélioré au cours de sa dernière année dans les rangs juniors.

« Chaque aspect de mon jeu s’est amélioré, autant mentalement que physiquement. J’ai vraiment beaucoup appris la saison dernière », de déclarer Fucale, qui a remporté l’or au championnat mondial junior en décembre et participé au tournoi de la coupe Memorial avec les Remparts de Québec en mai dernier. « Tout le travail que j’ai fait cet été m’a également aidé à me préparer pour ce camp. Je me sens prêt et très fébrile. »

Fucale rejoindra ainsi Carey Price, Dustin Tokarski, Mike Condon et les autres gardiens invités au camp du Tricolore dans le but de laisser une bonne impression aux dirigeants des Canadiens.

« Mon but est de jouer dans la LNH, peu importe qui se retrouve devant moi. C’est un peu la même chose partout dans la Ligue. Chaque équipe a un bon gardien partant. C’est compétitif, et tu dois gagner ta place. Mais c’est mon but ultime », a répondu le cerbère de 20 ans lorsque questionné à propos de la compétition devant le filet. « Que ce soit dans les rangs professionnels, juniors ou dans la AHL, c’est un défi à toutes les fois de gagner les batailles. Je veux simplement bien faire durant les pratiques, les matchs, les matchs intra-équipe, et progresser de cette façon. »

En voir plus