Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Dans le calepin - 9 mars

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD -- Dans le calepin aujourd’hui : La contribution d’Andrighetto au premier trio, une question de jours pour Eller et Danault revient sur son premier but avec le Tricolore.

TOUT FEU TOUT FLAMME : Réuni samedi dernier à Winnipeg, le trio formé de Max Pacioretty, Alex Galchenyuk et Sven Andrighetto connait du succès, comme en témoigne leur récolte de 11 points en deux rencontres. Si les performances de Galchenyuk ont largement été documentées au cours des derniers jours, Pacioretty avait également de bons mots pour le troisième membre de l’unité.

« Il a les habiletés pour jouer n’importe où dans la formation, mais lorsqu’il a l’occasion de faire des jeux et d’obtenir du temps de glace, il en profite. Il a bien fait cette saison », d’analyser Pacioretty à propos d’Andrighetto, qui a obtenu deux passes dans la victoire mardi. « Lorsqu’il a été rappelé la première fois cette saison, il a aussi connu de bons moments. Pour un joueur de ce calibre, à un jeune âge, c’est important de prouver qu’il peut être constant dans la LNH. »

Au-delà des statistiques, Pacioretty se disait également satisfait de l’effort général de son équipe.

« Je suis heureux de la façon dont nous travaillons dernièrement. En ce moment, nous sommes en processus d’évaluation, donc pour être à notre meilleur, nous devons continuer de nous améliorer », a-t-il ajouté. « Cette équipe n’accepte pas l’échec. Nous ne savons pas ce qui va se passer d’ici la fin de l’année ou pendant l’été, mais nous savons que lors des périodes plus difficiles comme celle-là, nous voulons montrer de quoi nous sommes capables; autant mentalement que physiquement », d’affirmer le numéro 67.

Stefan Matteau, qui a pris part à son premier match au Centre Bell en tant que membre du Tricolore, abondait dans le même sens que son capitaine.

« Personne ici ne veut abandonner. Aucun joueur dans la Ligue, que son équipe soit en première place ou en dernière place, ne veut abandonner », a insisté Matteau, acquis des Devils il y a un peu plus d’une semaine. « Nous sommes tous des professionnels et nous prenons chaque match au sérieux. »

ELLER AU JOUR LE JOUR : Lars Eller, qui avait raté l’entraînement de lundi et le match contre Dallas en raison d’une blessure « au milieu du corps », pour reprendre ses propres termes, était de retour à l’entraînement avec ses coéquipiers mercredi matin.

« Je me sens bien, ça progresse chaque jour. Je ne sais pas quand je serai de retour, mais je peux dire que ça s’en va dans la bonne direction », a commenté le Danois, qui s’est infligé cette blessure lors du plus récent voyage dans l’ouest. « Ce n’est pas quelque chose qui devrait durer longtemps, c’est une situation qui devrait être réglée d’ici quelques jours. On ne parle pas de semaines.»

Avant de se blesser et de manquer un premier match cette saison, Eller connaissait de bons moments, lui qui avait compilé quatre points à ses six derniers matchs.

« Je crois que je performais bien récemment, depuis qu’on m’a replacé au centre en janvier », de confier Eller, qui avait débuté la saison à la gauche de Galchenyuk. « Je me sentais bien et j’aimais comment je jouais, peu importe avec qui j’étais placé. La constance était là, c’était du bon hockey, donc ce n’est pas plaisant d’être tenu à l’écart en raison d’une blessure. »

DANAULT SUR UN NUAGE : Phillip Danault a pleinement profité de son premier but dans l’uniforme tricolore. Le Québécois, qui a fait bouger les cordages à 3 :37 de la deuxième période mardi soir pour donner les devants 3 à 2 à son équipe, flottait encore sur un nuage le lendemain.

« J’avais encore des papillons dans le ventre [après la rencontre]. Les partisans étaient incroyables aussi quand ils ont scandé mon nom après mon but. C’est un très bon sentiment d’avoir marqué. Ça se place dans la même catégorie que mon premier but dans la LNH [plus tôt cette saison avec Chicago]», a confié Danault, qui prenait part à un sixième match avec le Tricolore depuis son acquisition des Blackhawks. « J’ai reçu plusieurs messages texte, c’est vraiment plaisant de voir le support de tout le monde, je l’apprécie grandement. Ça m’a relaxé un peu, je me suis dit "C’est bon, tu peux te calmer, c’est fait".»

Celui qui, en début de semaine, avait indiqué vouloir en donner un peu plus était satisfait de son jeu mardi soir.

« J’ai plus joué à mon goût hier, mais je ne suis jamais assez satisfait, je ne dirai jamais que j’ai été parfait et je vais tout le temps continuer à travailler plus fort », a conclu le choix de première ronde des Blackhawks en 2011.

Vincent Régis écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI

Échos de vestiaire - 9 mars
Faits saillants: Canadiens vs. Stars
Imparable
Le jeu des chiffres - 8 mars 2016
Rapport des IceCaps – 8 mars
 

En voir plus