Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Dans le calepin - 6 oct. 2010

par Staff Writer / Montréal Canadiens
CLERMONT - Plus qu'un seul dodo avant le début de la saison régulière, qui s'amorcera officiellement avec la rencontre Canadiens-Maple Leafs  jeudi soir.


Après avoir passé les derniers jours dans la magnifique région de Charlevoix, ce sera l'occasion de voir si tout ce temps passé ensemble portera ses fruits.

L'«autre» gardien:
Carey Price étant ennuyé par un virus, il n'a pas pratiqué au dernier entraînement du Tricolore devant les partisans réunis à l'aréna de Clermont. Ayant besoin d'un cerbère pour le remplacer, c'est l'entraîneur des gardiens de but Pierre Groulx qui a revêtu l'équipement du numéro 31.

«Quand un des gardiens ne peut pas participer, ça m'arrive de mettre l'équipement pour au moins qu'il y ait deux gardiens. Ce sont de bons tireurs et ils trouvent toujours le petit trou. C'est sûr qu'après cet entraînement, les gars vont être plus en confiance» a révélé celui qui a dû affronter les tirs durant toute la séance d'entraînement. «Une fois que tu as porté un équipement de gardien une fois, tu t'habitues à l'odeur, il n'y a pas de problème.»

Il faut faire avec: 
Avec quelques absents de taille pour la première rencontre de la saison, Jacques Martin aurait toutes les raisons d'être nerveux. Toutefois, le pilote du Tricolore affiche comme toujours un calme olympien, même si son gardien n'a pu participer à l'entraînement de ce matin.

«On va voir comment il se sent demain. Il a commencé à être malade hier et aujourd'hui il n'était pas en mesure de pratiquer», explique l'entraîneur au sujet de Carey Price, qui s'est tout de même déplacé jusqu'à l'aréna de Clermont pour se prêter à une séance d'autographes.

«On sait que l'adversaire sera coriace, mais ce sera l'opportunité pour d'autres joueurs d'élever leur jeu d'un cran», a conclu Jacques Martin, qui a jusqu'à 15 heures ce mercredi pour envoyer son alignement à la LNH.

Moment magique: Il n'y a rien de plus beau au monde que de pouvoir faire plaisir à un enfant. En plus de signer des autographes durant les trois jours du camp à Clermont, Tomas Plekanec aura fait de nombreux heureux, mais il y en a un en particulier qui se souviendra de cette journée pour toujours. Le petit Louka, âgé de 11 a rencontré personnellement le numéro 14, son joueur préféré.

«C'est la meilleure chose que l'on puisse faire. J'étais heureux de pouvoir le rencontrer, lui serrer la main, signer son chandail, son bâton. C'est incroyable», a laissé savoir Pleky concernant sa rencontre avec le jeune atteint de leucémie, dans le cadre de la fondation Rêve d'enfants. «Entendre de sa propre bouche que je suis son joueur préféré, c'est quelque chose. Je suis très heureux qu'il puisse venir voir un de nos matchs. Ça va être toute une expérience pour lui.»


Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Le pool de hockey des Canadiens
Le camp en images
Cammy fait le point
Un beau casse-tête 
Michael Cammalleri suspendu pour un match 
Dans le calepin - 4 oct. 2010 
En voir plus