Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Dans le calepin - 5 déc. 2008

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Une séance avec Docteur Mailloux: La sentence est tombée : Sean Avery a écopé de six matchs de suspension et devra suivre une thérapie pour gèrer sa colère. Qu'en pensent les joueurs des Canadiens?


« Le problème est que nous sommes dans le vestiaire des Canadiens et nous parlons de lui et c’est exactement ce qu’il veut », a expliqué Mathieu Dandenault, un ancien coéquipier d’Avery avec les Red Wings. « Il ne vit que pour ce genre de publicités. Il veut être la super-peste de la LNH. Il adore ça. Est-ce que c’est bizarre qu’un joueur de la LNH soit obligé de passer une évaluation psychologique? Bien sûr. Est-ce que je suis surpris que c’est Avery? Non. Il n’est pas un mauvais gars. Il veut simplement être le centre de l’attention. Je lui souhaite la meilleure des chances. »

« En espérant que cela va régler le problème », a indiqué Laraque qui a eu quelques démêlées avec Avery au fil des ans. « Je ne sais ce qui va advenir, mais si les Rangers avaient compris, il a quand même reçu un gros contrat. Une autre équipe va sûrement lui offrir un contrat si les Stars le libèrent. »

Mets de l’eau dans le ragoût : Avec l’attaquant de 22 ans Matt D’Agostini faisant des vagues avec les Canadiens, la famille D’Agostini est en direction de Montréal pour voir Matt à l’œuvre.

« Mes parents étaient au match que j’ai joué l’an dernier, mais ils ne m’ont pas encore vu cette année », a admis D’Agostini, qui compte trois points en trois matchs depuis son rappel de Hamilton. « Ça va être agréable de les voir ici et je suis content qu’ils fassent le voyage. »


L’arme secrète :
Un entraîneur a quelques outils pour soutirer le meilleur de ses joueurs, mais Guy Carbonneau a dévoilé son arme ultime.

« Lorsque que tu diriges une équipe, tu peux donner plus de temps de glace à un joueur ou lui enlever, tu peux le mettre dans les gradins, mais le meilleur outil qu’un entraîneur possède est lorsqu’un jeune joueur arrive dans la formation, fait tout pour y rester, et force les autres à se dépasser. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À lire également :

Ça se poursuit face aux Rangers 
De la bouche de l'ennemi - 4 déc. 2008 
Le quatre est le nouveau un 
En voir plus