Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Dans le calepin – 31 décembre

par Staff Writer / Montréal Canadiens

FOXBOROUGH – Dans le calepin en provenance du Gillette Stadium de Foxborough : Gallagher de retour à la Classique Hivernale, Condon et Flynn devant les leurs et nouvelle année signifie nouveau départ.

Brendan Gallagher (Getty Images)

GALLY DE RETOUR : Les Canadiens auront du renfort vendredi lors de la Classique Hivernale puisqu’ils pourront compter sur le retour de Brendan Gallagher dans la formation. Victime de fractures à deux doigts le 22 novembre, Gallagher est sauté sur la glace du Gillette Stadium jeudi midi pour s’acclimater à la patinoire où ils affronteront les Bruins vendredi.

Suite à l’entraînement, le capitaine Max Pacioretty avait hâte d’annoncer la bonne nouvelle aux nombreux journalistes présents.

« Je suis fier d’annoncer que Brendan Gallagher sera de retour à la Classique Hivernale vendredi », a lancé d’entrée de jeu Pacioretty, qui a été utilisé au sein d’un trio avec Gallagher et Tomas Plekanec lors de l’entraînement. « En repensant à sa situation, c’est bien que Gallagher s’est fait mal à la main parce qu’il a été en mesure de travailler sur ses jambes et il sera prêt pour demain. Il devrait être le gars le plus rapide sur la glace. Une chance que je jouerai avec lui. »

De son côté, Gallagher est heureux que sa convalescence s’est déroulée comme prévue. Il visait depuis longtemps la Classique Hivernale comme retour au jeu. Le fait de pouvoir oublier sa blessure et de pouvoir participer à cet événement historique était très important pour lui.

« Lorsqu’on pense à cet événement, c’est cool de pouvoir avoir à vos côtés famille et amis et d’avoir l’opportunité d’être dans un endroit comme ici », explique Gallagher, qui a inscrit neuf buts et 19 points en 22 matchs cette saison avant sa blessure. « Je ne serais pas revenu si je ne me sentais pas en mesure d’aider l’équipe. Je ne voulais pas être égoïste. Les docteurs m’ont aidé à revenir et maintenant espérons que je pourrai contribuer. »

Mike Condon et son père, Ted (CHC)

DEVANT PARENTS ET AMIS : Si les joueurs et le personnel des Canadiens ont pu amener quelques membres de leurs familles respectives avec eux pour célébrer la nouvelle année à Boston, Mike Condon et Brian Flynn n’ont pas eu à faire des pieds et des mains pour rassembler les leurs, les deux étant originaires du Massachussetts.

Alors qu’il ne s’attendait pas nécessairement à disputer le match de la Classique Hivernale lorsqu’il a obtenu un poste avec le Tricolore au terme du camp d’entraînement, Condon vivra tout un moment lorsqu’il foulera la glace du Gillette Stadium vendredi et amorcera la nouvelle année devant le filet des Montréalais.

« C’est un honneur pour moi d’être ici aujourd’hui. Mais au bout du compte, c’est un autre match et deux points sont en jeu. Peu importe lorsqu’on vous dit que c’est votre tour, vous voulez simplement aider votre équipe et lui donner les meilleures chances de l’emporter », souligne Condon, originaire de Holliston, qui a appris ce matin qu’il obtiendra son 22e départ de la saison le 1er janvier. « Je sais que toute ma famille et mes amis seront en bleu-blanc-rouge demain. Je crois que le maximum de billets que nous avions droit était 14 et je les ai tous utilisés. C’est bien d’avoir l’appui de ma famille ici, spécialement de mon père qui a eu un si gros impact dans ma vie. »

Partisan des Patriots de la Nouvelle-Angleterre depuis sa jeunesse, Flynn compte les jours depuis le moment où il était venu au Gillette Stadium en juillet pour la conférence de presse de l’événement. Ayant grandi à Lynnfield, à un peu plus d’une heure du domicile des Pats, Flynn n’en revient pas qu’il sera de cet événement. Après avoir testé la glace pour une première fois lors de l’entraînement de jeudi, le rapide attaquant s’attend que les conditions soient meilleures lors du véritable match.

« C’est bien d’être à la maison. Vous pouviez vraiment sentir l’énergie parmi tous les gars. Ce sera bon pour nous. C’est plutôt difficile sur la glace aujourd’hui. Je ne crois pas que personne s’attendait à ce qu’elle soit excellente, mais je suis certain qu’elle sera meilleure demain. Nous essaierons de ne pas tomber », a lancé Flynn à la blague, qui lui aussi a dû faire des pieds et des mains pour obtenir des billets supplémentaires. « C’est cool d’être au Gillette Stadium. Je suis venu voir plusieurs matchs des Pats ici. Être ici et de voir la patinoire, ça va être incroyable. »

UN NOUVEAU DÉPART : Mettre la main sur la victoire vendredi après-midi serait très important pour la troupe de Michel Therrien. Non seulement écrirait-elle une page d’histoire, mais une victoire amorcerait l’année 2016 du bon pied et sur une bonne lancée après les derniers insuccès.

La photo officielle (Getty Images)

« Ça pourrait changer beaucoup de choses. Tout le monde sait à quel point notre division est serrée. Nous regardons les pointages à tous les soirs et vous pouvez passer de premier à dernier avec deux points. Nous devons nous concentrer avant tout sur les deux points. Il y a beaucoup de caméras et d’excitation autour de ce match. Si nous connaissons un bon match demain et que nous mettons la main sur la victoire, cela serait de bon augure pour la suite des choses », admet Pacioretty, qui a amassé deux points en trois parties face aux Bruins cette saison. « C’est une importante plate-forme pour notre équipe. Nous devons nous assurer d’être prêts dès le départ. »

De son côté, P.K. Subban croit que l’importance de cet événement donne toute la motivation nécessaire aux Canadiens pour qu’ils offrent une solide performance qui leur sera bénéfique pour la suite des choses.

« Nous devons bâtir notre confiance à chaque présence sur la glace et ne pas trop regarder loin. Nous avons une nouvelle occasion de le faire et c’est idéal pour nous », indique celui qui mène les défenseurs du Tricolore avec 26 points en 2015-2016. « N’importe qui peut être revigoré par un événement comme celui-ci, n’est-ce pas? Votre famille et vos amis vont tous vous regarder. Vous voulez être à votre meilleur. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI :
En rafale
Souvenirs d’une autre époque

En voir plus