Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Dans le calepin - 27 mars 2009

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Dans le calepin aujourd’hui, un vote pour le leader silencieux, la mission accomplie pour le nouveau venu et les changements possibles à l’alignement.


Le statu quo ou presque
Ayant signé la victoire à ses deux derniers matchs, Carey Price sera de nouveau d’office contre les Sabres ce samedi. Le seul changement à l’alignement qui pourrait se produire serait le retour d’Andrei Kostitsyn, qui a raté le dernier match en raison de la grippe.

« Andrei sera de retour avec nous samedi alors qu’il doit rencontre les médecins de nouveau. Je crois qu’il sera difficile pour lui de réintégrer l’alignement demain, mais nous allons voir comment il se sent samedi matin. »

Metropolit et la mission défensive
Cela fait deux matchs que Glen Metropolit et ses compagnons de trio doivent affronter les meilleurs éléments de l’équipe adverse et jusqu’à présent, ils l’ont fait avec brio. Metropolit affiche un différentiel de +1 depuis le match contre Atlanta.

«Bob a décidé de nous faire confiance, ce qui est tout un honneur », a mentionné Metropolit qui s’entend à merveille avec Christopher Higgins et Mathieu Dandenault. «  Contrer les meilleurs trios de l’équipe adverse est tout un défi, il y a de bons joueurs dans toutes les équipes et si on leur laisse la moindre chance, ils vont en profiter. Je me mets beaucoup de pression, car chaque présence sur la patinoire est cruciale».

Le leader silencieux
Il en faut un pour en reconnaître un. Lorsqu’il portait l’uniforme des Canadiens, Bob Gainey a toujours eu la réputation de prêcher par l’exemple. Loin d’être un grand amateur des grands discours, l’entraîneur-chef des Canadiens préfère que son défenseur étoile Andrei Markov continue de s’exprimer sur la glace.

« Andrei semble plus confortable  lorsque les choses se corsent sur la glace », a expliqué Bob Gainey. « Il est devenu plus mature et un défenseur élite avec une excellente vision du jeu. Le leadership qu’il démontre à notre groupe est davantage par l’exemple. Ce ne sont pas toujours les joueurs qui sont faits pour parler dans le vestiaire. Si j’avais le choix, je préfèrerais avoir une équipe composée de joueurs qui s’expriment avec leur jeu sur la glace.»

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com
En voir plus