Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Dans le calepin - 22 nov. 2010

par Staff Writer / Montréal Canadiens
PHILADELPHIE - Au menu aujourd'hui, Weber y prend goût, un choix déchirant pour Moen, un seul objectif pour Jacques Martin et Gorges ne se laisse pas berner.


Un petit pas pour Yannick… : Rappelé des Bulldogs la semaine dernière, Yannick Weber a goûté à la LNH pour la première fois de la saison samedi contre les Leafs. Le jeune défenseur n’a peut-être pas campé un rôle auquel il est habitué contre Toronto, mais l’attaquant à temps partiel était heureux d’être de l’alignement, malgré son temps d’utilisation de sept minutes et 52 secondes, le plus bas de l’équipe.

Les faits saillants de la victoire des Canadiens contre les Flyers
« Ça fait non seulement du bien d’être ici, mais de jouer », a expliqué Weber, qui a vu peu d’action en raison que les Canadiens n’ont pu déployer leur jeu de puissance qu’une seule fois contre les Leafs. « C’était une situation spéciale parce que je jouais à l’avant, mais j’ai essayé de profiter au maximum de cette opportunité. Je l’avais déjà fait lorsqu’il m’avait rappelé précédemment, mais c’était il y a deux ans. Ça nécessite quelques ajustements. En tant que défenseur, tu lis davantage le jeu et observes ce que les attaquants font alors c’est plus facile pour moi lorsque je dois le faire. »

Changement d’allégeance? : Même si la rivalité Canadiens-Flyers était sur toutes les lèvres ces jours-ci, un autre sujet brûlant a envahi le vestiaire du Tricolore : la finale de la coupe Grey. Le natif de Stewart Valley, en Saskatchewan, Travis Moen, pourrait faire face à un choix déchirant lorsque le botté d’envoi sera effectué dimanche prochain alors que les Alouettes et les Roughriders se disputeront la suprématie du football canadien.

« On s’est fait briser le cœur l’an dernier », a admis Moen, à propos de la victoire  28-27 à la dernière seconde de jeu de Montréal contre les Roughriders de sa province natale. « Je savais que Montréal allait sortir de l’Est cette année et que le match Calgary-Saskatchewan allait être difficile. J’espère que les Alouettes vont bien faire. Je saigne vert. »

Objectif : sommet : Si certains événements survenus lors de la dernière rencontre Canadiens-Flyers il y a moins d’une semaine a fait couler beaucoup d’encre et fait dépenser autant de salive, pour l’entraîneur-chef des Canadiens Jacques Martin, lorsque les deux équipes sauteront sur la glace ce soir, elles n’auront qu’une chose en tête :gagner.

« On s’attend à un match intense si on regarde l’importance du match pour les deux équipes », a mentionné Jacques Martin, qui ne devrait pas apporter de changement à sa formation. « On accuse un retard d’un point sur les Flyers avec un match en main. Ce sera une rencontre cruciale. Les deux équipes bataillent pour le deuxième rang de la conférence, et même le premier rang. Je crois que les joueurs vont être concentrés à bien travailler. »

Du changement? : Josh Gorges connaît Philadelphie ô trop bien. L’amphithéâtre a peut-être changé de nom, devenant en septembre le Wells Fargo Center, mais le défenseur des Canadiens ne se laisse pas tromper.

« Lorsque tu viens à Philly, tu sais que tu vas avoir un bon match », a prédit Gorges. « Les partisans sont toujours impliqués dans la partie et les Flyers sortent toujours forts. C’était toujours le genre de match qui est excitant, où les émotions sont à fleur de peau et que c’est une dure bataille. Nous les avons affrontés la semaine dernière dans notre édifice. Nous les avons croisés en séries deux fois au cours des trois dernières années et c’est là que les rivalités prennent vie. Ce sont ces matchs-là que tu veux disputer. »


Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI

Face à face : Canadiens - Flyers
Votez pour les Jeux de la semaine
Le "Triple-Low 5"
Price se dresse devant les Leafs 
Quelque chose de spécial 
Hommage à un grand  
En voir plus